Bab Al Bahr sur 2M : Quand la télévision traite des dérives sociales

Bab Al Bahr sur 2M : Quand la télévision traite des dérives sociales

C’est la bonne nouvelle de ce programme-télé du mois de Ramadan. Lancée sur 2M, la série Bab Al Bahr connaît un franc succès public autour de valeurs sûres du petit écran.
Écrite par Samia Akariou et Jawad Lahlou et réalisée par Chaouki El Oufir, la série démarre lorsque trois enfants disparaissent de la résidence Bab Al Bahr dans d’étranges circonstances, leurs proches font tout ce qui est en leur pouvoir pour les retrouver saints et saufs. Mais où peuvent-ils bien se trouver ? Qui a bien pu manigancer cette disparition ?
Mais de quoi s’agit-il ? Bab Al Bahr est un complexe immobilier prestigieux où habitent Leila et son mari Redouane avec leurs deux enfants. Dans cette résidence de luxe, ils côtoient différentes familles dont celle d’Amina, la sœur de Leila, mariée à Fouad, chanteur dont la cote a baissé et avec qui elle a une fille. Ils fréquentent aussi leurs voisins, Hind, son mari Ahmed et leurs deux garçons. Leila, Ahmed et Amina travaillent ensemble pour la compagnie qui a érigé Bab Al Bahr.

  • Bab-Al-Bahr-sur-2M-ss
  • Bab-Al-Bahr-sur-2M-s
  • Bab-Al-Bahr-sur-2M-b

Tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des mondes, lorsque trois de leurs enfants disparaissent mystérieusement. Débute alors une quête infernale pour les retrouver. Leur viendront en aide d’autres résidents dont Salah, le capitaine de la police, qui fera tout pour découvrir qui se cache derrière ce crime, ainsi que Zineb sa femme, directrice de l’école où étaient scolarisés les disparus. Mais petit à petit, les tromperies et mensonges des parents se révèlent au grand jour, rendant l’enquête de plus en plus difficile à résoudre.
Qui peut bien être l’auteur de cette disparition ?

Un véritable thriller sur fond de polar doublé d’une chronique sociale à la fois très bien écrite et bien interprétée par des acteurs de carrière autour de Samia Akariou, Rachid El Ouali, Driss Roukh ou encore Abdelhak Najib qui campe le rôle du PDG de la holding de l’immobilier et qui donne la réplique ici avec aisance et naturel dans un jeu d’acteur assumé et très naturel.

Bab Al Bahr est une série qui avance de bons arguments pour marquer le paysage télévisuel avec un scénario ficelé où l’on touche tout le travail et l’expérience de Samia Akariou, qui a des décennies de travail derrière elle. Sans oublier cette belle alchimie qui prend entre tous les protagonistes d’une série qui dénote par sa maîtrise et par son actualité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *