970x250

Bensaïd annonce de nouvelles initiatives en faveur de la poésie marocaine

Bensaïd annonce de nouvelles initiatives en faveur de la poésie marocaine

Lors de sa rencontre avec les représentants de la Maison de la poésie

Mohamed Mehdi Bensaïd, ministre de la jeunesse, de la culture et de la communication, veut insuffler un nouvel élan à la poésie marocaine. En marge de sa rencontre avec les représentants de la Maison de la poésie marocaine, à savoir les poètes Mourad Kadiri, Najib Khoudari, et le critique Khaled Belkacem, le ministre a annoncé de nouvelles initiatives culturelles. Selon un communiqué publié à l’issue de cette rencontre, le ministre affirme sa volonté d’oeuvrer à la traduction de la poésie marocaine en plusieurs langues étrangères, et de lancer un programme d’appui à l’édition et aux écrivains. «Le ministère s’apprête à soutenir le Festival de la poésie africaine, créé en 1996 à Casablanca, et que la Maison de la poésie entend organiser à Zagora.

Notre volonté également à soutenir la demande de la Maison de la poésie de bénéficier d’un siège culturel dans la ville de Rabat, dans le cadre du programme de Rabat, la capitale des lumières», lit-on dans le communiqué. La même source a précisé que cette réunion était une occasion pour discuter des moyens de renforcer le partenariat qui unit les deux parties. «Ce partenariat se caractérise par la durabilité et la force, dont les résultats ont été concentrés, depuis plus d’un quart de siècle, sur la mise à niveau de la vie culturelle et présenter un modèle lumineux de démocratie participative qui unit le secteur gouvernemental chargé de la culture.

Comme on peut le voir, par exemple, dans l’appel lancé par la Maison de la poésie le 29 juin 1998 à l’Organisation mondiale pour l’éducation, la culture et la science (UNESCO) pour l’instauration d’une journée mondiale de la poésie, une proposition qui avait été recommandée à l’époque par le ministre de la culture, Mohammed Achaari, et feu le Premier ministre Abderrahman El Youssoufi», indique-t-on. Et de noter que «l’Unesco a répondu à cet appel et a déclaré le 15 novembre 1999, 21 mars Journée mondiale de la poésie.

Cette coopération s’observe également à travers la revue «Al-Bayt», éditée par la Maison de la poésie avec le soutien du ministère, rapprochant ses liens avec les géographies poétiques mondiales, en accueillant de grands poètes et expériences internationales, en plus d’ouvrir ses pages à diverses formes d’expression liées à la poésie, et de présenter de nouvelles voix qui prédisent l’avenir de notre poésie marocaine». Le prix international Argana de poésie représente également, ajoute le communiqué, un autre moment de coopération et de partenariat qui a réuni les deux parties. «Ce prix, considéré comme une marque distinguée dans l’histoire et le parcours du poètes qui les ont gagnés, comme le Chinois Bai Dao, le Palestinien Mahmoud Darwich, l’Irakien Saadi Youssef ou le Portugais Nono Giudice», conclut le communiqué.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.