Culture

Bouchta El Hayani célèbre 50 années de création à L’Atelier 21

L’artiste Bouchta El Hayani revient sur le devant de la scène et dévoile une exposition rétrospective couvrant 50 années de création à la galerie d’art L’Atelier 21 à Casablanca.

Artiste connu et reconnu, Bouchta El Hayani a su au fil des années imposer son langage et devenir l’une des figures incontournables de la peinture contemporaine marocaine. Il investit pour la toute première fois la galerie d’art L’Atelier 21 à Casablanca, du 5 décembre 2023 au 5 janvier 2024, pour une exposition rétrospective couvrant 50 années de création. Celle-ci propose une immersion dans ses œuvres. «Si l’on prend le temps de regarder les 50 années de création d’un peintre comme Bouchta El Hayani, on pourra mesurer la cohérence d’une œuvre plastique placée sous le signe d’une modernité qui tourne moins le dos à la tradition qu’elle n’en transforme l’héritage», écrit l’écrivain Olivier Rachet dans le texte du catalogue d’exposition. Il faut dire qu’au fil des années, Bouchta El Hayani a construit une œuvre, traversée par nombre des problématiques qui n’ont cessé de peser sur la création plastique au Maroc, mais tout en la dotant d’une musique particulière qui atteste un tempérament rebelle à une école ou à un clan. Pour l’histoire, Bouchta El Hayani est né en 1952 à Taounate. Après l’obtention de son diplôme à l’École des arts appliqués de Casablanca, Bouchta El Hayani rejoint le Centre pédagogique régional de Rabat et l’École nationale d’architecture, où il enseigne parallèlement à son activité artistique. Sa passion première fut le dessin qu’il maîtrise dès son plus jeune âge avec une rare dextérité, et que ce soit à l’école primaire de Taounate ou au collège Moulay Rachid de Fès, le jeune Bouchta suscite l’admiration, et parfois l’incompréhension, de ses professeurs. Il expose ses premières œuvres au début des années 70. Il fait partie du groupe de Rabat et entretient une proximité avec les artistes Miloud Labied, Mohamed Kacimi, Fouad Bellamine et Hassan Slaoui.

Pour noter, l’œuvre de Bouchta El Hayani est marquée dans les années 70, 80 et 90 par plusieurs périodes non figuratives qui attestent un tempérament qui ne craint pas l’audace dans l’utilisation des couleurs et des matières. Au début des années 2000, Bouchta El Hayani revient à la figuration humaine avec cet homme, toujours représenté de profil et en pied, qui caractérisera dès lors son travail. La dimension métaphysique de cette peinture prend sa source dans l’importance accordée à la terre, au pigment : elle constitue un corps-à-corps avec la matière et les éléments dont la Nature est constituée. Bouchta El Hayani a joué un rôle significatif dans l’histoire de la peinture marocaine et il figure parmi les artistes qui ont eu un impact sur son évolution. De ce fait, ses travaux portent l’empreinte de son intransigeance envers le processus artistique, de sa quête incessante de l’originalité. L’artiste s’est forgé un style à part, se jouant de l’académisme et des effets de mode.

Articles similaires

Culture

Des expositions, des rencontres, des conférences… au menu: Le centenaire du Jardin Majorelle, célébré tout au long de l’année 2024

Le Jardin Majorelle et la Fondation Jardin Majorelle se réjouissent de célébrer...

Culture

Lauréate du Prix Norval d’art souverain africain: CNN met les projecteurs sur l’artiste Amina Agueznay

Inspirée de l’architecture marocaine et créée dans des ateliers textiles locaux, une...

Culture

Exposition à la Galerie 38 Plongée dans l’univers fascinant de Fathiya Tahiri à Casablanca

L’artiste Fathiya Tahiri revient à la Galerie 38 de Casablanca et dévoile...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux