Brahim El Mezned : Le festival a «défolklorisé» l expression musicale amazighe

Brahim El Mezned : Le festival a «défolklorisé» l expression musicale amazighe

ALM : Timitar fête sa dixième édition. Quelles nouveautés pour cet anniversaire ?

Brahim El Mezned : Nous avons voulu que cette édition anniversaire soit dans la continuité et dans le même esprit que les éditions précédentes, après neuf ans d’existence. De ce fait, nous avons programmé pour cette 10ème édition des figures nationales et internationales ayant marqué le festival Timitar, notamment Cheb Khaled, Fatima Tabaâmrant et Idir. Figurent également dans notre programme des artistes dont l’actualité est riche et à dimension internationale, en l’occurrence Majda Roumi, Kenney Rogers et Blues Brothers. Cette édition est exceptionnelle par la qualité des artistes nationaux et internationaux de la scène musicale urbaine, actuelle et traditionnelle promettant la découverte des musiques du Maroc et du reste du monde.

Timitar a-t-il permis d’atteindre les objectifs tracés lors de son lancement ?

Ce festival est atypique pour plusieurs raisons. Premièrement parce qu’il a participé au débat politique autour de la culture amazighe marocaine et deuxièmement parce qu’il a permis de donner une dimension internationale à la richesse musicale de la région. Le Festival Timitar a «défolklorisé» l’expression musicale amazighe. Il a également accueilli des artistes d’exception comme il a permis de faire découvrir au public des artistes des quatre coins du monde. La fidélité et l’engouement du public prouvent que ce festival est exceptionnel. Le rayonnement de cet événement l’a placé comme rendez-vous incontournable sur l’agenda culturel des festivals les plus atypiques au niveau international.

Quel rôle a joué Timitar dans la promotion de l’artiste amazigh ?

Au-delà de la programmation de 50% des artistes amazighs dans le cadre de ce festival, Timitar a réussi à relever le défi de promouvoir la musique amazighe comme une musique vivante, actuelle et innovante. Chaque année, depuis la naissance du festival en 2004, nous organisons des résidences entre nos artistes nationaux et internationaux. Ces résidences sont organisées au Maroc comme dans les pays d’où viennent les homologues de nos artistes nationaux. Dans ce cadre, nous avons travaillé sur des résidences d’artistes avec des Brésiliens, à l’Ile de la Réunion, en Espagne, en France et en Grèce. Le festival donne ainsi à développer une scène actuelle très riche avec des artistes professionnels qui font beaucoup de tournées. Nous citons pour exemples Ribab Fusion, Khaled Berrhaoui et Mehdi Nassouli. Ces artistes se produisent un peu partout dans le monde.

Quel impact à ce festival sur la ville et la région ?

L’apport de ce festival à la ville et la région est prouvé. Une ville touristique a forcément besoin de développer son agenda culturel pouvant accompagner sa promotion touristique. Le Festival Timitar a apporté un réel rayonnement à notre ville et région. Notons que notre festival est programmé dans l’agenda culturel à l’international. La presse nationale et internationale témoigne de l’exception de ce festival. Les artistes programmés dans le cadre de Timitar sont nos meilleurs ambassadeurs à l’international. Par ailleurs, la dynamique que connaît la ville pendant ce festival est aussi bien d’ordre économique, touristique que culturel.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *