Brice El Glaoui Bexter, une star de demain

Brice El Glaoui Bexter, une star de demain

Il est agent antiterroriste dans «Redemption Day» de Hicham Hajji

Il est à l’affiche du film «Redemption Day» de Hicham Hajji. Un rôle qui a valu au comédien anglo-franco-marocain, Brice El Glaoui Bexter, d’être nommé «Arab Star of Tomorrow 2020». «C’est grâce à Hicham Hajji, réalisateur, qui m’a donné ma chance dans son film, Redemption Day, que je suis parmi cette liste», confie l’acteur qui campe le rôle de Younes Laalej, agent haut gradé du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), patriote moderne au service du Maroc aux côtés de Gary Dourdan et Andy Garcia.
Quant à cette nomination, elle lui est octroyée par le magazine cinéma de renom Screen International, lors du Festival International du Caire. «C’est le fruit de 13 ans de carrière, je suis très touché par ce prix même si je n’arrive pas à croire que je suis la star de demain», exalte l’acteur qui n’est autre que le petit-fils de l’artiste-peintre de renom Hassan El Glaoui qui lui a transmis l’amour de l’art.

Fruit d’un mariage mixte et riche de plusieurs belles cultures, Brice choisit de rentrer au Maroc, il y a quelques années pour faire carrière dans le pays qui l’a vu grandir. Après des études à Paris et à New York , au Lee Strasberg Theater and Film Institute, il est la doublure lumière de Mark Strong ainsi que Leonardo DiCaprio sur le tournage de Body of Lies de Ridley Scott en 2008, là où tout a commencé. Aujourd’hui, il est dans la liste des cinq réalisateurs et acteurs du monde arabe influents de l’année 2020. Prix décerné tous les ans, le comédien marocain succède à Nisrin Erradi et devient le digne représentant du Maroc et du cinéma marocain.

En 2018, il fait une apparition en tant que capitaine Tampelton dans le film Miss Fisher and the Crypt of Tears, l’adaptation à l’écran de la série télévisée à succès Miss Fisher enquête, partiellement tourné au Maroc. Le film fait partie de la sélection officielle du Palm Springs Film Festival en 2020 et sort plus tard en mars 2020. Plus tard cette même année, il joue le rôle d’Abu Youssef, l’un des rôles principaux du long métrage indépendant marocain Greetings From ISIS (Otages) réalisé par Mehdi El Khaoudy avec Ouidad Elma, Mehdi Lamrini.

Le film indépendant a été sélectionné au Festival national du film de Tanger en février-mars 2020 et a ouvert le festival. En 2019, il est choisi comme l’un des rôles principaux dans le thriller politique international Redemption Day, réalisé et produit par Hicham Hajji. Dans le film, il est un agent antiterroriste aux côtés de Gary Dourdan qui interprète le rôle d’un marine américain en mission pour sauver sa femme kidnappée au Maroc. Pour rappel, le film sera de sortie le 8 janvier prochain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *