Cinéma en 2020 : Covid m’a tué !

Cinéma en 2020 :  Covid m’a tué !

Zéro téléfilm, baisse de 77,5% des longs-métrages, chute de l’investissement des productions étrangères de 73,5%…

Pour les séries télévisées, ces productions ont investi la petite somme de 130.128.729,30 DH en 2020 contre le grand montant de 504.140.624,95 DH en 2019 ; la baisse étant de 74,19%.

Les voyants sont au rouge pour le secteur cinématographique. Des indicateurs alarmants, ressortant du bilan du Centre cinématographique marocain (CCM), laissent faire ce constat. Comme le détaille ce rapport, le budget investi au Maroc par les productions étrangères révèle une baisse énorme pour les différentes catégories. Cependant, un seul genre affiche une performance au vert. Voici les détails en chiffres.

Une baisse de 77,49% pour les longs-métrages

En 2020, le budget investi au Maroc par les productions étrangères se chiffre à seulement 59.728.908,00 DH (HT) pour les longs-métrages contre 265.304.959,15 DH en 2019, soit une baisse de 77,49%. Concernant les courts-métrages, ces productions ont seulement déboursé 493.777,77 DH en 2020 contre l’énorme budget de 1.214.033,54 DH en 2019 enregistrant un recul de 59,33%. Elles ont également débloqué une enveloppe de 13.171.107,88 DH en 2020 en spots publicitaires contre 14.850.005,51 DH en 2019 (-11,31 %). Pour les séries télévisées, ces productions ont investi la petite somme de 130.128.729,30 DH en 2020 contre le grand montant de 504.140.624,95 DH en 2019; la baisse étant de 74,19%. Le rapport du CCM livre aussi des chiffres sur les investissements des productions étrangères en clips dans le Royaume. Ceux-ci s’élèvent à 2.056.652,91 DH en 2020 contre 7.195.192,29 DH (- 71,42%). Aussi, les films institutionnels tournés au Maroc par ces productions ont généré un budget de 20.000,00 DH contre 1.969.279,43 DH (-98,98%). La forte baisse est enregistrée au niveau des téléfilms tournés par ces structures étrangères dans le Royaume puisqu’elle est de 100% pour 2020 contre 1.584.895,22.
La seule catégorie qui enregistre une bonne performance étant les docu-fictions avec une variation de plus de 2.280,00 %. En 2020, cette catégorie a récolté 5.430.565,00 DH auprès des productions étrangères contre seulement 228.174,60 DH en 2020. Au total, ces productions ont seulement investi 211.029.740,86 DH en 2020 contre 796.487.164,69 DH soit une baisse totale de 73,50%.

Seulement 13 productions marocaines pour 2020

Ce sont seulement 13 longs-métrages qui ont reçu des autorisations de tournage en 2020. En détail, les productions et fictions marocaines ayant bénéficié de l’avance sur recettes ont récolté 16.350.000,00 DH contre 25.050.000,00 DH pour celles qui n’en ont pas bénéficié. Quant aux séries télévisées, 36 œuvres ont au total eu un budget de 133.347.909,08 DH au titre de la même année. De leur côté, 28 téléfilms ont reçu un budget total de 29.592.355,36 DH comme le détaille le bilan du CCM.
De plus, le CCM a délivré des autorisations de tournages pour 16 docu-fictions qui ont bénéficié de l’avance sur recettes à hauteur de 19.417.500,00 DH. Sur les 16, seulement une production marocaine n’a pas bénéficié de cette avance. Par catégorie, les longs-métrages et les docu-fictions ont reçu le soutien du fonds d’aide à hauteur de 35.767.500,00 DH/HT au total. En tout, le CCM a délivré 703 autorisations de tournage à 703 productions marocaines et 222 aux productions étrangères. Pour rappel, ces autorisations avaient atteint le nombre de 743 en 2019 au profit des productions marocaines et 668 pour celles étrangères. A leur tour, le nombre des cartes d’identité professionnelle octroyées a baissé. Il est, selon le nombre de dossiers traités, de 307 en 2020. Une baisse à plusieurs niveaux dans le secteur.

37.990.000 DH accordés comme avance pour 11 projets de longs-métrages fiction

Le même bilan du CCM précise que les avances accordées aux projets de longs- métrages fiction avant production s’estiment à 37.990.000 DH au titre de 2020. Quant aux avances aux projets de longs- métrages documentaires avant production, elles ont été octroyées à une seule œuvre en 2020 pour un total de 500.000 DH. Aussi, un seul projet de court métrage de fiction a reçu une aide avant production à hauteur de 120.000 DH. De même, un long-métrage s’est vu accorder une avance après production de l’ordre de 400.000 DH.

Aussi, le CCM a contribué à l’écriture des scénarii des longs-métrages de fiction de deux œuvres pour un montant de 150.000 DH et d’un autre long-métrage de fiction à hauteur de 40.000 DH. Quant aux avances aux projets de longs- métrages documentaires sur la culture, l’histoire et l’espace Sahraoui Hassani avant production, elles ont été octroyées à 12 œuvres pour un total de 8.760.000 DH. Dans la même catégorie, le Centre a contribué à la réécriture de 4 scénarii des documentaires sur la culture, l’histoire et l’espace Sahraoui Hassani à hauteur de 120.000 DH. Par différentes catégories, ces aides s’élèvent à 48.080.000 DH pour 33 œuvres.

De la numérisation des salles

Ce sont deux salles de cinéma qui ont, en 2020, bénéficié du fonds d’aide à la numérisation. Il s’agit du Colisée à Marrakech avec un montant de 1 000 000 DH et de la salle « Avenida » à Tétouan à hauteur de 1 000 000 DH. De leur côté, Cineatlas Mauritania à Tanger et Mégarama de Casablanca ont bénéficié du fonds d’aide à la rénovation pour respectivement des montants de 2 800 000 DH et 2 000 000 DH.

Quant aux projets de nouvelles salles de cinéma ayant bénéficié du fonds d’aide à la création, ils se chiffrent à seulement un. Dans ce sens, le choix s’est porté sur Cineatlas Corniche à El Jadida pour un total de 3 000 000 DH.

Mieux encore, un total de 31 salles se sont vues offrir un soutien exceptionnel de 9 496 407,88 DH en 2020. En termes de sorties des films marocains en première exclusivité, seulement trois œuvres ont vu le jour en début 2020. En cette année, les entrées ont enregistré 497.141, soit 23.630.181 DH de recettes pour les guichets. A elles seules, les œuvres marocaines ont constitué 53,55% de ces recettes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *