Final Cut à Venise : «Le mensonge originel» d’Asmae El Moudir retenu

Final Cut à Venise : «Le mensonge originel» d’Asmae El Moudir retenu

Il est sélectionné dans le cadre du programme de soutien organisé dans le cadre du Festival international du film de Venise

Les films sélectionnés par Final Cut in Venice sont soumis à un jury de professionnels qui attribue aux lauréats un financement pour leur post-production et facilite leur accès aux marchés du film.

Le docu-fiction intitulé «Le mensonge originel» ou «The Mother of All Lies», réalisé par la jeune Asmae El Moudir, figure désormais parmi les six films sélectionnés à la 9ème édition de Final Cut in Venice, un programme de soutien organisé dans le cadre du Festival international du film de Venise. Selon le Centre cinématographique marocain, «Le mensonge originel» est une coproduction entre le Maroc, le Qatar, et l’Allemagne.

«C’est un film qui a été soutenu lors de la seconde édition des Ateliers de l’Atlas en 2019, le programme de soutien à l’industrie cinématographique du Festival international du film de Marrakech», indique-t-on. Il faut dire que les films sélectionnés par Final Cut in Venice sont soumis à un jury de professionnels qui attribue aux lauréats un financement pour leur post-production et facilite leur accès aux marchés du film. Pour rappel, Asma El Moudir est une jeune réalisatrice marocaine.

Son amour pour le cinéma lui est venu dès l’âge de 10 ans en regardant le film «Ali Zaoua» de Nabyl Ayouch. Après avoir obtenu son baccalauréat en études littéraires, Asmae intègre l’Institut spécialisé du cinéma et de l’audiovisuel «ISCA» de Rabat. Elle fait également des études cinématographiques et audiovisuelles à l’université Abdelmalek Saaidi et un master «Production de contenus audiovisuels et numériques» dans le même institut. Sa filmographie compte, entre autres, «La guerre oubliée» qui a remporté le Grand prix et le prix de la réalisation au 5ème Festival du film documentaire sur la culture, l’histoire et l’espace sahraoui hassani à Laâyoune en décembre 2019.

Elle compte également «Fi zaouiyat omi» ou «Postcard» produit par Aljazeera Documentary Channel en 2020, son premier long métrage documentaire a été sélectionné dans de prestigieux festivals tels que IDFA (Amsterdam), Visions du Réel (Suisse), Malmö (Suède) et sera projeté cette semaine en compétition officielle au Durban International Film Festival (Afrique du Sud). Ce film a obtenu notamment le Grand Prix du Festival international du film de la femme à Toronto et le Grand Prix de IsReal Film Festival de Nuoro (Italie).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *