Le Centre cinématographique marocain approuve son plan d’action 2020-2022

Le Centre cinématographique marocain approuve son plan d’action 2020-2022

Réorganisation du CCM, examen du projet de loi relatif à l’industrie cinématographique…

Le conseil d’administration du Centre cinématographique marocain (CCM) a approuvé son plan d’action 2020-2022 et son programme d’action pour l’année 2020. Lors de ce conseil, Sarim Fassi Fihri, directeur du CCM, a indiqué dans ce sens que «le plan d’action du Centre se base sur plusieurs axes complémentaires et s’assigne pour objectif de développer l’industrie cinématographique du pays, de consolider les mécanismes de gouvernance et de promouvoir la qualité de toutes les branches de cette industrie».

Dans ce cadre, le programme d’action connaîtra l’accompagnement de l’adoption du projet de loi portant réorganisation du Centre cinématographique marocain et modifiant la loi N°20.99 relative à l’organisation de l’industrie cinématographique, avec la préparation de tous les textes d’application et mettre en œuvre toutes les nouvelles dispositions de cette loi. L’année 2020 connaîtra également l’examen du projet de loi relative à l’industrie cinématographique, soumis aux départements ministériels concernés. Il s’agira ainsi de remettre en question l’arrêté conjoint relatif au soutien à la production cinématographique nationale selon une approche participative et une nouvelle vision répondant aux aspirations de tous les professionnels et intervenants du secteur.

Lors de ce conseil, El Hassan Abyaba, ministre de la culture, de la jeunesse et des sports, porte-parole du gouvernement, a passé en revue le bilan cinématographique du CCM et examiné les points mentionnés dans l’ordre du jour, avant d’adopter des recommandations spécifiques pour le développement du secteur. A cette occasion, M. Abyaba a loué les efforts déployés par tous les intervenants pour développer l’industrie cinématographique nationale et améliorer la qualité de la production, que ce soit au niveau des contenus ou du traitement artistique et technique, et ce dans le but de relever le défi de la concurrence et promouvoir le positionnement de la production cinématographique marocaine.

Dans ce sens, il a appelé à «mettre à la disposition du CCM des mécanismes censés offrir des opportunités d’emploi, stimuler la créativité et faire connaître et enrichir l’identité culturelle marocaine». Le ministre a, dans ce sens, fait savoir qu’il sera procédé au développement et au renforcement de l’arsenal juridique régissant le secteur, pour mettre en place les bases d’une industrie cinématographique nationale capable de faire face aux défis internationaux et de promouvoir l’identité culturelle du pays.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *