Cinema

«Much Loved»: Des réalisateurs marocains s’insurgent contre la censure

Les réalisateurs marocains contactés par ALM par téléphone (voir vidéos) sont unanimes par rapport à l’interdiction de la sortie au Maroc du film «Much Loved» de Nabil Ayouch.

Lahcen Zinoun, Abdelkarim Derkaoui et Jilali Ferhati refusent toute censure.

Pour Lahcen Zinoun (voir vidéo ci-dessous), il s’agit d’un autodafé qui s’insurge dans le pays contre les règles,  les lois, la liberté d’expression et de création. «Nabil Ayouch est un artiste, c’est est un catalyseur. Il n’a fait que refléter une réalité de notre pays. Bien fait ou mal fait ? On ne peut pas le juger puisque personne n’a vu le film. Ce qui est délirant », a-t-il expliqué.

Pour sa part, le cinéaste Abdelkarim Derkaoui (voir vidéo ci-dessous) déclare que cette censure prend pour otage l’intelligence et la liberté du public : « les Marocains sont assez murs et intelligents. A eux de choisir de voir ou pas ce film».

De son côté, Jilali Ferhati (voir vidéo ci-dessous) estime que la décision du ministère de la communication de censurer le Much Loved est précipitée. «D’autres voies auraient pu être prises au lieu d’interdire le film, notamment son interdiction au moins de 18 ans», relève-t-il.

Articles similaires

Cinema

La 29ème édition du FESPACO du 22 février au 1er mars 2025

La 29ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision...

Cinema

Le Maroc au festival d’Ismaïlia du 28 février au 5 mars

Le 25ème Festival international Ismaïlia du film documentaire et du court-métrage se...

CinemaCulture

Napoléon, morne peine

Une des beautés indéniables du long métrage est de montrer l’ascension de...

CinemaUne

Festival International du Film de Marrakech: le jury de la 20ème édition dévoilé

Le Festival International du Film de Marrakech a dévoilé, vendredi, la composition...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux