Réalisé par Faiçal Hlimi : «15 jours» sur les grands écrans dès l’ouverture des salles de cinéma

Réalisé par Faiçal Hlimi : «15 jours» sur les grands écrans dès l’ouverture des salles de cinéma

Le film raconte l’histoire de Youssef qui rentre de l’étranger, après y avoir terminé ses études de médecine pour s’installer dans son pays, le Maroc, pour commencer d’étranges événements centrés sur sa fiancée Sarah.

Le réalisateur marocain Faiçal Hlimi vient de terminer le tournage de son nouveau long-métrage «15 jours». Une œuvre que le cinéaste compte, comme il le précise, projeter dès «l’ouverture des salles de cinéma».
A propos de l’idée du film «15 jours», il indique qu’elle est venue lors d’une discussion avec un ami sur les réseaux sociaux. «J’ai été surpris que celui qui me parlait soit une personne intellectuelle mais croit en des choses qui contredisent la science. J’ai été choqué à l’époque, car je ne m’attendais pas du tout à ce que certains soient encore sous le poids de croyances et de mythes selon lesquels la raison et l’étrange ne sont pas acceptés par la raison.

Pour écrire l’histoire du film «15 jours», le réalisateur a conçu un premier scénario avec l’acteur Mohamed Hbyaj il y a deux ans. «Puis je l’ai montré à l’écrivain et critique de cinéma marocain, Abdel-Karim Ouakrim, qui avait une vision dramatique. Ce qui a rendu le film plus profond», ajoute le cinéaste qui indique avoir également montré son œuvre au scénariste, Khalid Daif, lequel a dessiné une nouvelle intrigue correspondant à l’idée du film. «En fin de compte, nous avons obtenu la vision de base et celle dramatique, donc un scénario de long-métrage cinématographique», enchaîne le réalisateur qui narre l’intrigue de son œuvre. Ainsi, le film raconte l’histoire de Youssef qui rentre de l’étranger, après y avoir terminé ses études de médecine pour s’installer dans son pays, le Maroc, pour commencer d’étranges événements centrés sur sa fiancée Sarah qui prépare un doctorat sur des cas psychologiques en relation avec des situations sociales.

De son côté, la jeune infirmière Maryam crée un conflit tantôt caché, tantôt public. Un «accident» finit par le mettre dans un état psychologique qui lui rappelle des choses du passé qu’il pensait avoir oubliées et négligées.Quant au casting, il est composé de l’acteur international Omar Berdouni qui y joue le rôle principal. Il possède une expérience et des capacités d’acteur importantes qu’il a acquises en interprétant plusieurs grands rôles dans de nombreux films étrangers. À ses côtés, la jeune actrice, Nada Haddaoui, a fait preuve d’un grand professionnalisme en incarnant Maryam l’infirmière. Elle a partagé la vedette avec l’actrice montante Ouiam Abarkan, qui a réussi à incarner le personnage de Sarah. Le film était l’occasion pour elle de montrer son talent d’actrice.

Le tout avec l’énorme effort du grand artiste Mustafa Haouchine, qui a donné une valeur ajoutée à son personnage avec ses capacités et sa longue expérience d’acteur. Pour rappel, le film «15 jours», produit par la société Linam Solution prod, a été tourné dans la ville du détroit.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *