970x250

Conçue par Mohamed El Jem : «Al Maaden», une pièce des années 70 sur les planches

Conçue par Mohamed El Jem : «Al Maaden», une pièce des années 70  sur les planches

La pièce aborde, selon la troupe, «dans un ton réaliste et divers, des exemples de comportements humains dans une société pleine de complexes et métamorphoses, mais aspirant en même temps à un avenir meilleur et prometteur».

Une pièce de théâtre appelée «Al Maaden» (Les métaux), conçue par la star marocaine Mohamed El Jem vient d’être portée aux planches. Cette œuvre, mise en scène par Hassan Bouachraoui et interprétée récemment en avant-première au Centre culturel de la ville de Kenitra, par le théâtre «Al moltaqa» en partenariat avec le Théâtre Mohammed V, est prévue d’être jouée prochainement.
En détail, la pièce aborde, selon la troupe, «dans un ton réaliste et divers, des exemples de comportements humains dans une société pleine de complexes et métamorphoses, mais aspirant en même temps à un avenir meilleur et prometteur». De leur côté, les personnages, interprétés par Saïd El Bahri, Hassan Bouachraoui, Mohamed Azam Bahloul, Redouan Ibrahimi, Ayoub Lahnich, Faiza Lqadi et Safaa Tebaa, et qui, selon la troupe, «évoluent au fil de la pièce, sont dans un conflit et une quête permanente pour confirmer leur présence dans le monde».

Par le biais de cette œuvre théâtrale, le metteur en scène tente de lier le passé au présent, en travaillant sur un texte qui remonte aux années 70, et qui appartient à une série de textes comme «El gourna» (L’abattoir), «Albouq» (Le haut-parleur), «Wlidat lharfa» (Les confrères) et d’autres montrant l’attachement de Mohamed El Jem au théâtre amateur de l’époque, notamment en termes de profondeur de la vision, la diversité des significations et pertinence du discours.

Comme le révèle Mohamed El Jem, la pièce «Al maaden» est «un travail qui a vu le jour au début des années 70. Il a été présenté dans le cadre du Festival national du théâtre amateur par la troupe du club littéraire à Salé où il a eu un franc succès». «L’écriture de cette pièce est différente de mes autres écritures théâtrales actuelles, surtout, à l’époque, je travaillais dans le cadre du théâtre amateur où je tenais à ce que mes créations soient à la hauteur des autres textes marqués par une abstraction basée sur la créativité et la profondeur dans la mise en scène et l’analyse», ajoute-t-elle.
Pour le metteur en scène, «Al Maaden» fait partie de ces œuvres parce qu’elle «traite la problématique de la lutte des classes et des disparités sociales».
Pour rappel, la scénographie de la pièce est réalisée par Abdellatif Maarouf au moment où les costumes sont conçus par Sana Shaddal. La régie générale étant confiée à Samira Al-Amri aux côtés du technicien de scène, Azouz Mounhamik. Badr-eddine Fennich est à l’éclairage et au son. Quant à la musique, elle est composée par le comédien Mohamed Azzam.
Accroche

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.