Confinement : Une audience stable de la radio

Confinement : Une audience stable de la radio

L’écoute au foyer y est pour beaucoup

L’écoute en voiture passe de 17 à 9%. Celle sur le lieu de travail est aussi réduite de moitié (de 9,3 à 4,4%). La tendance est encore accentuée pour les lieux extérieurs, notamment les cafés (de 8 à 3%).

La radio conserve sa durée d’écoute et une audience stable en période de confinement, même si les Marocains modifient très significativement leurs lieux et leurs supports d’écoute. C’est ce qui ressort des derniers chiffres de Radiométrie Maroc publiés mardi.
Dans les détails, à la demande du Centre interprofessionnel de la mesure d’audience radio (CIRAD), l’institut IPSOS a analysé l’écoute de la radio pendant les sept premiers jours du confinement décidé au Maroc le 20 mars dernier.
Les résultats sont tirés des données collectées pour l’enquête permanente Radiométrie Maroc sur les cinq derniers jours (lundi-vendredi) de la vague du 1er trimestre 2020 et les deux premiers jours de la vague du 2e trimestre 2020. Les scores de la période mesurée sous confinement sont comparés à ceux de la moyenne des sept premières semaines de l’année (lundi-vendredi).
Parmi les faits marquants durant cette période figure un maintien de la durée d’écoute. Pour s’informer et se distraire, l’auditeur confiné passe le même temps en compagnie de la radio qu’en période ordinaire, malgré les routines perturbées. En semaine (lundi-vendredi), la durée d’écoute moyenne de la radio par jour et par auditeur est de 2h51 (2h50 avant confinement).
Ces résultats démontrent une stabilité de l’audience. Le pourcentage d’auditeurs à l’écoute de la radio pendant un quart d’heure moyen de la journée (entre 5h et 24h) est de 7,32% de la population des 11 ans et plus (8% avant confinement), soit 1,981 million de personnes.


Le média touche en moyenne chaque jour entre 5h et 24h, 49% de la population des 11 ans et plus (retrait limité à 5 points), soit 13,235 millions d’auditeurs. En journée, l’audience de la radio suit fidèlement sa courbe habituelle. L’écoute est renforcée de la mi-journée à 20h. En revanche, de 6h à 9h, l’écoute s’adapte aux changements d’horaire des individus, vraisemblablement nombreux à retarder l’heure du lever.
Cette période a été marquée par une domination de l’écoute à la maison. L’écoute au foyer fait un bond de plus de 15 points par rapport à la moyenne des sept premières semaines de l’année: 91% des auditeurs écoutent la radio chez eux, au lieu de 74,7 % en temps ordinaire. Les conditions du confinement limitent considérablement l’écoute dans les autres lieux habituels. L’écoute en voiture passe de 17 à 9%. Celle sur le lieu de travail est aussi réduite de moitié (de 9,3 à 4,4%). La tendance est encore accentuée pour les lieux extérieurs, notamment les cafés (de 8 à 3%).
Alors que le classement des modes d’écoute suit logiquement les adaptations provisoires des lieux d’écoute. L’écoute via le poste radio connaît une hausse importante (de 60 à 66,5%). L’usage du téléphone mobile est aussi en augmentation (de 30,8 à 33%). L’arrêt provisoire de la plupart des déplacements réduit l’usage de l’autoradio (de 15,5 à 8%). L’audience sur supports numériques (vraisemblablement influencée par la baisse de l’écoute bureau) passe de 7,1 à 6,1%.
Selon le CIRAD, «ces chiffres sur l’audience de la radio en période de confinement soulignent la connexion profonde que la radio entretient avec ses auditeurs et ses communautés. Depuis la mise en place de l’état d’urgence sanitaire, les radios marocaines ont fait de nombreux efforts pour adapter leurs programmes aux circonstances. Conscientes de leur responsabilité citoyenne, elles ont mis à l’antenne rapidement une série de nouveaux contenus pour encore rapprocher l’offre des auditeurs».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *