Culture

Consommation : Des logiciels bien logés

Toujours à Derb Ghalef, un autre créneau est en train de gagner du terrain. C’est celui des logiciels éducatifs et ludiques. Informatique, pédiatrie, Larousse, la langue en 90 jours (anglais, espagnol, français, allemand…), le logiciels éducatif est devenu tout un marché. Vous n’avez besoin que d’un petit ordinateur, et c’est parti pour l’éducation et la culture à domicile.
Là aussi, Derb Ghalef est un marché des petites bonnes affaires. Même les PC y sont réparés. Mais ce qui marche à merveille dans ce petit coin du monde du business, ce sont les logiciels ludiques. Les dernières nouveautés, piratées bien sûr, y font un tabac. Bust a move, Dave Mirra, Millions, FIFA 2002, Taxi II, ISS Evolution 4. En ce qui concerne les Play Station, comme supports, les prix varient selon le modèle. Pour Play Station I, le prix à payer est de 1200 à 1400 Dhs.
Quant à la version II, il peut atteindre jusqu’à 4500 Dhs. Outre les juniors, la clientèle est constituée également des seniors, notamment pour les films en CD.
Des films, qui n’ont même pas encore fait leurs premières sorties sur les salles de cinéma, sont disponibles à Derb Ghalef, tels que Mohamed Ali, le moulin rouge, Cast Away, le silence des anneaux. Les logiciels, qu’ils soient éducatifs ou ludiques, sont d’un prix ne dépassant pas les 25 Dhs. C’est ce qui explique, d’ailleurs, la ruée non seulement des petits comptes, mais également du grand public.

Articles similaires

Culture

Cinéma : Daaaaaalí, aïaïaïaïaïaïaïe !

Il fallait bien cinq grands noms pour tenter de cerner cette figure...

Culture

Festival international du court-métrage de Tyr Le film marocain «la vérité» en lice

Le film marocain «La vérité» est en lice pour la compétition officielle...

Culture

Elle supervise le programme «Le Droit par l’Art»: L’artiste Nawal Sekkat met au service des universités son expertise artistique

Dans le cadre du Plan d’accélération de la transformation de l’écosystème de...

Culture

Une œuvre initiée par Amal Ayouch et Sanae Assif: «Rêve sans frontières» à Rabat : Regards croisés sur l’œuvre de Fatema Mernissi

La Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l’étranger abrite le...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux