Culture et sport : Le plan d’action 2021 d’El Ferdaous

Culture et sport : Le plan d’action 2021  d’El Ferdaous

Placé sous le signe de la résilience et de la digitalisation

En début de cette année, Othmane El Ferdaous, ministre de la culture de la jeunesse et du sport, a présenté un aperçu plus détaillé des perspectives 2021. Dans une vidéo postée sur sa page officielle, le ministre place son plan d’action sous le signe de la résilience et de la digitalisation. «Au-delà des mesures de soutien et de résilience instituées par les quatre contrats programmes, la transformation digitale constitue le fil rouge des projets de relance que le ministère a inscrits dans son plan d’action annuel», indique le ministre.

Création d’une plate-forme digitale pour le patrimoine immatériel

En gros, les projets du ministère de la culture de la jeunesse et du sport pour l’année 2021 sont nombreux. Parmi lesquels, la création d’une plate-forme digitale pour le patrimoine immatériel, les spectacles vivants et les festivals. Cette plate-forme inscrite dans le cadre du contrat programme de la Fédération des industries culturelles (FICC) vise, selon le ministre, l’inclusion des jeunes aux moyens digitaux. Pour initier la lecture auprès des jeunes, le ministre annonce également l’organisation d’un concours de lecture pour les moins de 18 ans, avec un passeport de lecture. Toujours dans le cadre de la promotion de la culture, M. Ferdaous a fait savoir qu’il a été mis en place une cellule d’assistance au montage de dossiers en faveur les entreprises des industries culturelles et créatives pour participer au programme Intelaka, en plus d’un véhicule d’investissement pour accompagner certains projets. De même, il a annoncé la subvention des prestations de distribution des albums musicaux auprès des agrégateurs de plateformes.

Lancement d’une étude pour recenser les entreprises culturelles

Le plan d’action 2021 du ministère de la culture de la jeunesse et du sport prévoit la mise à niveau statistique du secteur. C’est dans ce sens qu’une étude a été lancée pour établir un modèle économétrique dynamique.
«Conformément aux recommandations des Assises en octobre 2019, le chantier de la mise à niveau statistique du secteur a été lancé. L’ouverture des plis sur l’appel d’offres de l’étude stratégique est prévue le 18 février 2021 et le secteur privé contribuera aux travaux», explique-t-il. Et d’ajouter que «cette étude permettra de proposer un cadre juridique et réglementaire propre pour les entreprises culturelles. «C’est très important de savoir identifier les incitations budgétaires et fiscales qui seraient nécessaires pour le développement de ces entreprises culturelles». De même, cette étude permettra, selon le ministre, de proposer des scénarios de renforcement du patrimoine culturel. «L’étude va analyser en profondeur les opportunités de transformation digitale», dit-il.

Mise en place des maisons de jeunesse mobiles destinées au milieu rural

Le ministre souligne en effet l’existence de très fortes inégalités d’accès culturelles et sportives. A cet effet, il annonce la mise en œuvre d’un dispositif mobile. «Nous sommes en train d’étudier des maisons de jeunes mobiles qui seront destinées au milieu rural».
Le ministre a par ailleurs listé quelques mesures de résilience pour le secteur de la jeunesse et du sport. Il a noté en effet que dans le cadre de la promotion de la jeune femme dans notre société, le ministère a signé avec la Fédération royale marocaine de football une convention de plus de 100 millions de dirhams en faveur du football féminin. «Ce partenariat permettra l’épanouissement de ces jeunes femmes et leur facilitera l’accès au marché du travail».
 

Création d’un réseau de crèches gratuit
Le ministre annonce la préparation d’une étude pour développer un réseau de crèches gratuit au Maroc. «Nous sommes en contact avec l’association des crèches privées afin de développer les crèches gratuites pour les jeunes marocaines pour qu’elles puissent accéder au marché du travail».

Valorisation des sites du patrimoine par l’usage des outils innovants

Toujours dans le cadre de ses actions 2021, le ministre annonce la création d’une plateforme électronique pour gérer les relations entre le ministère, les fédérations et associations sportives. Il a noté que parmi les 168 #fikraryadia proposées en août 2020, le ministère a retenu celle de Mostafa Rached. Le projet a été présélectionné pour un financement et un accompagnement par la GIZ en 2021. Dans le cadre de son plan de digitalisation, la mise en place d’un projet innovant qui permettra la valorisation des sites du patrimoine par l’usage de la réalité augmentée. «C’est un projet innovant qui fait appel aux nouveaux outils technologiques. On va commencer par les trois sites, à savoir Volubilis, Lixus, et Sidi Abderrahmane pour mieux expliquer leurs valeurs patrimoniale et culturelle».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *