«Danse Fusion Morocco»: Un projet pour promouvoir les danseurs contemporains et urbains

«Danse Fusion Morocco»: Un projet pour promouvoir les danseurs  contemporains et urbains

Soutenir les artistes locaux de la danse contemporaine et urbaine dont l’activité est affectée par les conséquences de la pandémie de Covid-19, tel est l’objectif du projet «Danse Fusion Morrocco».

Initié en partenariat avec l’European Union National Institutes for Culture, les Instituts Français de Rabat et Casablanca, l’Institut Goethe Marokko et Le Caire, la Délégation Wallonie-Bruxelles et l’ambassade du Royaume des Pays-Bas, ce projet s’adresse aux danseuses et danseurs contemporains et urbains semi-professionnels et professionnels vivant au Maroc. «Il envisage d’offrir la possibilité aux participants des deux genres de se former, se professionnaliser et échanger avec des mentors de la danse urbaine et contemporaine marocains et de la scène européenne pour développer leurs réseaux professionnels et accompagner l’émergence de nouvelles dynamiques culturelles», expliquent les initiateurs. Et d’ajouter que grâce à des ateliers de danse organisés mensuellement, plus de 20 danseurs auront la possibilité d’apprendre et de développer leurs compétences et qualités artistiques. Dans le cadre de la résidence artistique organisée par l’Institut Français de Casablanca et à l’occasion du lancement du projet Fusion, l’Institut Français de Rabat invite, en partenariat avec la Fondation Hiba, le chorégraphe Bouziane Bouteldja et sa compagnie à animer trois ateliers au Cinéma Renaissance à Rabat, le vendredi 22 janvier avec les étudiants de l’Institut supérieur d’art dramatique et d’animation culturelle et ce samedi 23 janvier 2021.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *