De son vrai nom Fouad El Ouazzani : Leck se prépare pour sa «Complétude intégrale»

De son vrai nom Fouad El Ouazzani : Leck se prépare pour sa «Complétude intégrale»

Il lance tout le temps des singles.

Le chanteur franco-marocain, Leck, peut même en sortir deux en un mois. Et ce n’est pas tout ! Il est prévu que son album «Complétude intégrale» soit sorte bientôt. Un opus qui compilera ses derniers morceaux. Il s’agit, comme il le détaille sur son compte officiel Instagram, de «All out», «Le L (Drill)», «Phares Xénon», «Toi et Moi», «PGP», «Ana Wiyak» (Ensemble), «Amazight», «Enagite», «1.2.3», «A la vie à l’amour», «La gratuité» et «Petit-frère». Cette oeuvre comprendra également, selon l’artiste de son vrai nom Fouad El Ouazzani, «Kim Jong Un», «Trinité» et «Stop» qui a déjà récolté 100 000 vues en deux heures après son lancement.

A propos de « Stop», le chanteur précise qu’il a été tourné à Marrakech et Tanger, voire réalisé en vidéoclip par Adel Benkaddour sous la supervision du directeur artistique, Aymane El Abboudi en collaboration avec DL Production et Ela77 Management. Outre «Stop», il a, entre autres, lancé avec Dj Wanted le titre «Elle est Wo» et «Zmagri» (Un MRE) avec l’artiste Ali Ssamid et bien d’autres tubes. Au-delà de ces collaborations, l’interprète a déjà traité avec les stars du rap les plus connues en France et en Amérique avant de gagner en renommée via son single «Elle aime trop ça» lancé avec Dj Aymoune. En outre, il a brillamment collaboré avec le rappeur américain «Tyga», ainsi qu’avec Dj Hamida pour le tube «Je danse quand même». Aux côtés de ce Dj, il a tout récemment lancé «La reine du berbère gang» en featuring avec Khadija Atlas et Youbig.

Aussi, Leck ne manque pas de vouer, comme il l’indique sur sa page, un amour particulier pour son pays d’origine. «Depuis mes débuts, je ne cesse de porter haut et fort le Maroc dans mes chansons, que ça soit aux côtés de Dj Hamida ou toutes les personnes avec qui j’ai pu collaborer pour mettre en avant la culture marocaine sur le plan musical», s’exprime-t-il. Pour lui, cette année a été bénéfique. «2021 m’a donné l’envie d’agir pour mon pays, de prendre la parole, de donner de mon temps pour ceux qui sont souvent délaissés», ajoute l’artiste qui annonce également la sortie prochaine de son clip «Amazight», qui met en avant la région de Tinghir et Zaouia Ben Cheikh.

D’autres projets de vidéos sont, selon Leck, en cours de réalisation. Le tout sans hésiter à mettre en avant son projet «Rokma road», un trip humanitaire organisé à travers le Maroc pour venir en aide aux plus démunis. Généreux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *