De son vrai nom, Mohamed Sbaï : Med Leon, un artiste polyvalent aux grandes ambitions

De son vrai nom, Mohamed Sbaï : Med Leon, un artiste polyvalent aux grandes  ambitions

Il est réalisateur, scénariste, producteur et créateur numérique à son jeune âge et il a déjà de grandes ambitions.

Mohamed Sbaï y va doucement mais sûrement. Une assurance qu’il laisse voir en s’exprimant sur ses projets. «Je prépare un court-métrage sous forme de mon autobiographie qui sera prochainement annoncée et un clip pour un duo composé de grands artistes. Je m’apprête aussi à réaliser des longs- métrages», exalte-t-il.
Et ce n’est pas tout ! Cet artiste marocain, âgé de 29 ans et dont le pseudonyme, Med Leon, a un copyright, est également influenceur. A ce propos, il indique l’être en «lifestyle, film making et photography». «Je montre comment faire pour filmer du bon contenu. De même, je crée des contenus pour d’autres influenceurs», détaille-t-il. Pour ce faire, il a un style et des techniques d’expression appropriés pour convaincre. Ils sont, selon ses dires, appréciés par un grand nombre important d’internautes qui le suivent sur les réseaux sociaux, notamment Instagram. «Ils attendent tous avec impatience de voir mes œuvres et travaux en cours pour l’année 2021. Je leur promets de très belles surprises», avance-t-il.

En réalisation, il se démarque, selon ses dires, par une «originalité et grande créativité». Dans ce sens, il préfère se baser sur des techniques artistiques «innovantes» dans la plupart de ses créations audiovisuelles. «Depuis tout petit, créer des films et des vidéos artistiques a toujours été pour moi une grande passion. Au lieu de me contenter d’admirer passivement les acteurs et les films, je faisais des recherches sur leurs réalisateurs, le matériel et les techniques utilisés pour créer leurs chefs-d’œuvre», ajoute-t-il en rappelant avoir une licence professionnelle en gestion de production cinématographique et audiovisuelle auprès de l’Université Ibn Zohr à Ouarzazate. Le tout en énumérant ses récentes créations. Il cite notamment le clip «Ntya Lya» du chanteur Hicham Idelcaid, alias The Healer by Energy. Med Leon rappelle également avoir créé des vidéoclips, courts-métrages, «vidéos motivations» et contenus digitaux.

Ainsi, il a conçu des vidéos et clips sur YouTube pour «Never Stop Dreaming» de Malakies, une influençeuse maroco-tunisienne, «Everything is possible» de Hamada Chroukate, «The last feeling» de Sofia Charaf, «One Mission» de l’artiste Eko et «Viii» de Hamada Chroukate en featuring avec Yassine Jarram. Des œuvres qui feront que Mohamed Sbaï se frayera facilement un chemin professionnel.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *