«Dette publique & impérialisme au Maroc (1856-1956)», nouvel ouvrage d’Adam Barbe

«Dette publique & impérialisme au Maroc (1856-1956)», nouvel ouvrage d’Adam Barbe

«Dette publique & impérialisme au Maroc (1856-1956)» de Adam Barbe, vient de paraître aux éditions La Croisée des Chemins, avec une préface signée Thomas Piketty.

«Peu de grandes batailles ont précédé la signature du traité de Fès en 1912», écrit Adam Barbe. Et pour cause, «c’est l’endettement insoutenable qui a précipité l’instauration du protectorat français au Maroc». S’accompagnant de graphiques et de tableaux, ce livre de 220 pages vient justement mettre la lumière sur «les mécanismes économiques et diplomatiques à l’origine de cet étranglement financier», tout en expliquant comment la politique impériale de la dette, «emblématique de l’expansion coloniale européenne au XIXème siècle», met en perspective «des événements structurants des années 2010, à l’instar des crises de la dette souveraine en Europe et de la politique africaine de la Chine».

Mais c’est entre 1856 à 1956, relève l’auteur, que se noue «une histoire économique, politique et diplomatique dont la dette est le fil rouge, actrice discrète mais non moins essentielle des bouleversements à l’origine du Maroc moderne».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *