D’Oum Kalthoum à Dalida, l’IMA rend hommage aux divas de l’«âge d’or» de la chanson arabe

D’Oum Kalthoum à Dalida, l’IMA rend hommage aux divas de l’«âge d’or»  de la chanson arabe

Après plusieurs mois de fermeture dictée par les mesures restrictives liées à l’épidémie de Covid-19, l’Institut du monde arabe (IMA) rouvre enfin ses portes au public, dans le respect bien sûr des gestes barrières, avec une grande exposition-évènement dédiée aux divas du monde arabe.

A travers cet évènement de grande facture qui s’étalera jusqu’au 26 septembre, l’Institut du monde arabe rend «un hommage unique» aux plus grandes artistes femmes de la musique et du cinéma arabes du XXe siècle, souligne-t-on auprès de l’IMA. «Divas, d’Oum Kalthoum à Dalida» dresse les portraits épiques et étonnants des divas de l’«âge d’or» de la chanson et du cinéma arabes, à travers un parcours abondamment nourri de photographies d’époque, souvent inédites, d’extraits de films ou de concerts mythiques, d’affiches cinématographiques au graphisme glamour, de magnifiques robes de scène, d’objets personnels et d’interviews rares, détaille l’Institut du monde arabe dans une note de présentation. D’Oum Kalthoum à Warda al-Djazaïria, d’Asmahan à Fayrouz, de Laila Mourad à Samia Gamal, en passant par Souad Hosni, Sabah sans oublier la toute jeune Dalida, l’exposition se veut un fabuleux voyage au cœur des vies et de l’art de ces chanteuses et actrices de légende, mais également une exploration des changements profonds qu’elles ont portés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *