Elle vient de lancer «Halfa» : Quand Daoudia allie le style chaâbi à la musique gnaoua

Elle vient de lancer «Halfa» : Quand Daoudia allie le style chaâbi  à la musique gnaoua

Elle arrive à bord d’une Harley-Davidson à un endroit isolé pour chanter… «Halfa» (J’ai juré). Dès les premières scènes du vidéoclip, les mélomanes découvrent une Zina Daoudia habillée en cuir , qui fait son entrée dans ces lieux avant de monter sur scène, où sont installés des instrumentistes, pour interpréter le nouveau single dans lequel elle jure «de ne plus croire en l’amour». Quelques instants après, la star du chaâbi s’empare d’un guembri pour jouer des airs de la musique gnaoua aux côtés de maâllems munis, tout en transe, d’un tambour et de castagnettes.

A leur tour, des chorégraphes font partie du décor du vidéoclip du tube, deuxième œuvre de la chanteuse pour 2021. Dans ce morceau, qui s’ajoute à ses titres à succès, elle a collaboré avec l’auteur Mohamed Amir, le compositeur Achraf Faquihi et l’arrangeur Badr El Makhloufi. Le clip étant réalisé par Mohamed Mahboub.
Outre «Halfa», Daoudia a lancé en début d’année «Sektou alia» (Taisez-vous) qu’elle a interprété en duo avec l’artiste algérien, Cheb Bilal, qui en a conçu les paroles et la composition. Quant à l’arrangement, il est réalisé par le «maestro» algérien Tarik Kadim, alias A capella, le mixage étant assuré par Adil El Khlifi.

Ces deux singles sont prévus de faire partie du nouvel album 2021 de la chanteuse qui a choisi de le lancer « en différents styles ». Entre le chaâbi, le raï, l’irakien et l’égyptien, les mélomanes trouveront leur compte dans cet opus qui compilera également des titres interprétés non seulement avec des stars égyptiennes et irakiennes mais aussi libanaises.

Mieux encore, elle a réalisé de grands succès en termes d’audience. Parmi les artistes ayant le plus grand nombre de vues en 2020, elle est classée neuvième dans les tendances YouTube. Sur ce réseau social, sa chaîne a récolté 78,8 millions de vues en 12 mois. Et ce n’est pas tout ! Elle a été classée deuxième en Afrique et deuxième au Maghreb parmi les artistes africaines les plus suivies sur YouTube en 2020.
Après «Halfa», la chanteuse, de son vrai nom Hind El Hannouni, qui a déjà d’autres œuvres à succès, se prépare pour un nouveau duo avec Cheb Bilal. Ils y collaboreront ensemble pour les paroles et la composition. Quant à l’arrangement, il sera conçu par le «maestro» algérien Tarik Kadim, alias A capella. Le tournage du vidéoclip de ce prochain single étant prévu d’être tourné entre le Maroc et l’Algérie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *