En vertu de la loi 23.19 publiée au BO : Le théâtre national Mohammed V change désormais d’appellation

En vertu de la loi 23.19 publiée au BO : Le théâtre national Mohammed V change désormais d’appellation

C’est parti pour la réorganisation du théâtre national Mohammed V.

A commencer par la publication au Bulletin officiel de la loi 23.19 portant modification et complément de la loi 51.15 portant exécution du Dahir 1.16.101 du 20 juillet 2016. En vertu de cette nouvelle publication datée du 5 août 2021, le théâtre va notamment changer de dénomination. Tel que le stipule le premier article de la nouvelle loi 23.19, l’appellation «théâtre Mohammed V» remplace désormais la dénomination «théâtre national Mohammed V». Cette nouvelle désignation sera même adoptée dans la loi 51.15, ainsi que dans les textes réglementaires adoptés pour son application et les autres textes législatifs et réglementaires en vigueur. Quant à l’article 2 de la loi 23.19, il prévoit d’autres prérogatives pour cet espace.

Les nouvelles missions du théâtre

En détail, il s’occupe, comme le précise le même article, dorénavant de «la production des pièces de théâtre ainsi que des arts de spectacle ou contribue à leur production». Cette structure contribue également, en vertu de la nouvelle publication, à «la promotion de la recherche et la création, l’encouragement des différentes expressions artistiques et la formation artistique et technique en théâtre et arts de spectacles, ainsi qu’à la structuration et au soutien des troupes résidentes dans l’espace du théâtre».

En outre, celui-ci a pour mission de coordonner les programmes des pièces de théâtre et des concerts artistiques en collaboration avec les directions régionales de la culture, les centres culturels et les théâtres. Il collabore aussi avec les troupes, associations et instances professionnelles oeuvrant en théâtre et arts de spectacle pour la promotion de la créativité théâtrale et artistique. Il veille, de plus, à révéler les jeunes talents, les encadrer et les affiner pour réaliser «une renaissance artistique et culturelle en théâtre et arts de spectacle ». Comme il organise ou contribue à organiser des manifestations et festivals en différentes catégories de théâtres et arts de spectacle, voire participe «aux festivals de théâtre et artistiques au Maroc et à l’étranger».

De surcroît, il veille à mettre en place «un sommaire de programmes artistiques présentés au théâtre, émettre des publications spécialisées en théâtre et arts de spectacle en respect total des deux langues officielles du pays tout en les mettant à la disposition du public, voire à documenter et archiver la production théâtrale marocaine». Aussi, il participe à l’animation des espaces dédiés à la présentation du théâtre et arts de spectacle et noue des partenariats avec les instances nationales et internationales oeuvrant dans ce domaine.

Une composition différente

Comme le prévoit l’article 4 de la loi 23.19, le conseil d’administration du théâtre sera désormais composé de «7 représentants de l’Etat désignés par texte organique ». En outre, 4 représentants, un académicien, deux représentants du secteur et deux autres représentants pour la production artistique feront partie de cette nouvelle composition prévue par la dernière publication. «La désignation des membres est fixée en vertu d’un texte organique tout en tenant compte du principe de l’équité», ajoute la loi en rappelant que la durée du mandat des membres s’étale sur deux ans renouvelables une seule fois.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *