Culture

Entretien avec Mariem Berroho, artiste-peintre : «Le visage de la femme est le plus expressif que quiconque»

L’artiste-peintre tangéroise Mariem Berroho nous dévoile sa nouvelle exposition qui se poursuit jusqu’au 23 février sous le thème «Women and stories» (Femmes et histoires) à la galerie d’art contemporain Mohamed Drissi à Tanger.

ALM : Comment avez-vous eu l’idée de consacrer cette nouvelle exposition à la femme ?
Mariem Berroho : Lorsque j’ai décidé de réaliser ma nouvelle exposition, j’ai découvert que la plupart de mes travaux étaient constitués de visages de femmes dans toutes leurs formes et positions ainsi que dans différents endroits. C’est pourquoi j’ai voulu lui dédier cette grande partie de mes travaux dans le cadre de cette exposition. Personnellement, je pense que la femme est un être plus sensible, expressif, tendre et beau, il est un miroir qui reflète le monde où elle vit.

Pourquoi avez-vous choisi «Women and stories» (Femmes et histoires) comme slogan de cette exposition ?
Je pense que chaque tableau raconte une histoire différente l’une de l’autre. Lorsqu’on est devant chaque visage de femme, on a l’impression qu’elle continue, elle-même, de nous fixer des yeux. Elle nous fait part à travers ce regard porté sur nous de ses moments d’espoir, de déboires ou de souffrance qu’elle subit. Je pense donc que le visage de la femme est le plus expressif que quiconque. Elle nous dévoile à travers des histoires de vie et d’existence, dans tous ses états de beauté, de séduction, d’intimité,…

Gardez-vous votre même style dans cette exposition ?
Mon actuelle exposition se compose de beaucoup de peintures abstraites de visages de femmes que j’ai réalisées à l’huile ou à l’acrylique. Généralement mon style change selon mon goût, mes désirs et le thème que je traite dans mon travail. A titre d’exemple, on peut réaliser des peintures surréalistes comportant certains objets ou articles de l’artisanat ou parler des coutumes et les traditions dans notre société. Depuis mes débuts dans l’art et avant de me consacrer beaucoup plus à la femme, j’ai pu travailler sur les différents styles et à huile, l’acrylique ou l’aquarelle.

Qu’est-ce qui vous a le plus influencée pendant vos débuts de jeune artiste ?
J’ai débuté ma carrière dans la bande dessinée avec généralement l’homme comme héros. Cet art a eu et garde toujours une grande influence sur mon inspiration artistique. Comme je viens de le dire, je me suis orientée, beaucoup plus et sans me rendre compte, vers la peinture des visages de femmes. Lorsque j’ai commencé à pratiquer l’art plastique, j’ai constaté que j’aimais voir de grands artistes-peintres en train de travailler, en observant leurs modèles. Il m’était à l’époque très difficile de faire de même pour développer ma passion pour cet art. Je me suis prise en photo pour pouvoir ensuite m’en servir dans mon travail entre le réel et l’imaginaire.

Quels sont vos messages véhiculés à travers vos peintures ?
Bien évidemment, j’ai beaucoup travaillé pour réaliser mon rêve d’artiste autodidacte. Les enfants, les adolescents, les jeunes adultes et même les personnes âgées doivent faire de leur mieux pour atteindre leur but dans la vie. J’espère que l’art soit enseigné aux enfants dès leurs premières années à l’école. Car l’art leur est très utile pour leur développement et leur intégration dans la société. On doit aider la femme à reprendre sa place d’avant et à être reconnue à sa juste valeur.

Articles similaires

Culture

Des expositions, des rencontres, des conférences… au menu: Le centenaire du Jardin Majorelle, célébré tout au long de l’année 2024

Le Jardin Majorelle et la Fondation Jardin Majorelle se réjouissent de célébrer...

Culture

Lauréate du Prix Norval d’art souverain africain: CNN met les projecteurs sur l’artiste Amina Agueznay

Inspirée de l’architecture marocaine et créée dans des ateliers textiles locaux, une...

Culture

Exposition à la Galerie 38 Plongée dans l’univers fascinant de Fathiya Tahiri à Casablanca

L’artiste Fathiya Tahiri revient à la Galerie 38 de Casablanca et dévoile...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux