Exposition à Tanger : Plongée dans l’univers haut en couleur de Mansouri Idrissi

Exposition à Tanger : Plongée dans l’univers haut en couleur de Mansouri Idrissi

Fruit de sa quête intérieure

L’artiste peintre Mohamed Mansouri Idrissi s’apprête à dévoiler à partir du 18 décembre sa nouvelle exposition sous le thème «L’art mystique» à la galerie Dar D’art de Tanger.
L’exposition offre un regard panoramique sur la démarche, l’esprit de ce plasticien et le fruit de sa quête intérieure en vue d’allier les sentiers nouveaux du volume et l’éclat du jaillissement de sa palette si riche.
Le tout avec de riches couleurs primaires et des formes simples à mi-chemin entre abstraction lyrique et rêve onirique. Pour l’artiste, cette exposition est un moment pour observer la toile et s’offrir «le temps» de se défaire de l’anomie et d’une vision «cataractée» du monde, et de naviguer sur un fond de rêve continu rythmé par des cadences en perpétuel renouvellement – de la couleur.
«L’art mystique est une œuvre qui invite à un monde où l’on baigne dans l’onirisme de la couleur en marche, un monde animé par des mouvements et des formes, des signes et de multiples dimensions, tout en invitant à n’y voir que ce que l’on voudrait voir», dit-il.
A propos de ce travail artistique, Chokri Bentaouit, fondateur de la galerie Dar D’art, témoigne dans ce sens que «l’univers de Mansouri Idrissi est un hymne à la création, une poésie, une symphonie mystique où tous les sons s’accordent dans un tourbillon sans fin». Et d’ajouter que «son art haut en couleur que certaines personnes peuvent qualifier d’abstraction lyrique peut rappeler le travail du pionnier Vassily Kandinsky mais en pénétrant plus profondément dans les toiles de l’artiste on plonge dans un espace tridimensionnel, un rêve sans fin». A
rtiste confirmé, Mohamed Idrissi Mansouri est diplômé de l’Académie européenne des arts de Bruxelles (Belgique). Cet artiste ambitieux est très actif dans le domaine associatif, et mène un parcours des plus brillants avec des prestations plastiques un peu partout dans le monde. Ce qui lui a valu différentes distinctions, en reconnaissance de la qualité de son travail et de son parcours artistique.
Il est ainsi le premier artiste-peintre du monde arabe à siéger dans l’Académie mondiale de l’art.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *