Exposition du patrimoine marocain : Etincelles III, la collection Choukri

Exposition du patrimoine marocain : Etincelles III, la collection Choukri

La galerie d’art Eldon Et Choukri de Casablanca présentera du 7 au 17 mai 2014 une exposition majeure réunissant plus de 900 pièces uniques du patrimoine multiculturel marocain.

Ce n’est pas une première de la part d’Abderrahmane Choukri, grand collectionneur d’art et homme de culture passionné du patrimoine national. Pour le compte de cette nouvelle exposition, intitulée «Etincelles III», Abderrahmane Choukri propose aux passionnés de pièces rares une magnifique collection d’art marocain et islamique.

Ce sont pas moins de 900 objets qui sont donnés à voir au grand bonheur des aficionados. C’est le fruit de longues années de recherches où le collectionneur a sillonné le monde pour réunir l’une des collections les plus riches du patrimoine Marocain et islamique. C’est simple, on y trouve des chefs-d’œuvre rares tels que cette épée qui a servi lors de la Bataille des Trois Rois en 1578 ou encore cet aigle bicéphale du XVe siècle. Sans oublier de parler de la cape de soie brodée de fils d’or et perles de corail offerte par le Sultan Moulay Abdelaziz au prince Corsini en 1905. Ce sont là des éléments de cette collection privée qui ont une forte symbolique historique.

Il faut leur ajouter d’autres trouvailles comme les éléments de parure du Xe siècle, la grande jarre mérinide, la ceinture de soie nasride du XVe siècle, les céramiques inédites figurant papillons et escargots du XVIe siècle, l’armure ottomane du XVIe siècle provenant de l’Arsenal Impérial de Hagia Irene, le coffre du XVe siècle, le Heikhal du XIXe siècle. A tout ceci s’ajoute l’incontournable art vestimentaire à la Marocaine. Un ensemble de caftans en soie brochés d’or de Tétouan et de Fès, des broderies de Tétouan, Azemmour, Rabat, Salé et Meknès dont les plus anciennes remontent au XVIe siècle.

Le tout rehaussé par cette sublime paire de porte Coran de Don Rafael Contreras Y Munoz et cet unique ensemble de poignards Moghols en jade, or, émeraude et rubis du XVIIIe siècle.  C’est dire que cette belle manifestation culturelle jette des étincelles en feuille d’or sur le patrimoine marocain riche de plusieurs millénaires.    
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *