Exposition inédite : Artistes, écrivains et intellectuels contre la peine de mort

Exposition inédite : Artistes, écrivains et intellectuels contre la peine de mort

A l’occasion de la Journée mondiale contre la peine de mort, organisée le 10 octobre de chaque année, une exposition inédite intitulée «Le droit de vivre» sera organisée à la cité ocre.

Elle sera inaugurée le 9 octobre 2021 et se déroulera jusqu’à février 2022 au Musée d’art et de la culture (MACC). A l’origine de cet événement, Driss El Yazami, Younes Ajarrai et Mahi Binebine. Convaincus que la peine de mort est inhumaine, injuste et inefficace, ses initiateurs ont voulu renforcer la dynamique abolitionniste dans notre pays en sollicitant artistes et plasticiens, faisant ainsi le pari de la culture comme moyen d’élargir la mobilisation pour l’abolition. Dans ce sens, l’exposition regroupe les oeuvres de 13 plasticiens renommés. On y trouve Mahi Binebine, Mohamed El Baz, Amina Benbouchta, Ilias Selfati, Mohamed Mourabiti, Najia Mehadji, Yasmina Alaoui et autres. Outre cette exposition, un ouvrage portant le même titre sera présenté au public à la Maison Denise Masson à Marrakech. Edité à la croisée des chemins, cet ouvrage réunira la contribution de 37 écrivains et intellectuels marocains qui défendent l’abolition de la peine de mort, en l’occurrence Leila Slimani, Fadma Ait Mous, Chakib Guessous, Bouthaina Azami, Jalil Bennani, Mohammed Bennis, Lamia Berrada Berca Zakya Daoud, Asma Lamrabet, Hicham Lasri et autres. «Cet ouvrage sera présenté le 9 octobre lors d’une table ronde où prendront la parole des personnalités et les principales associations abolitionnistes nationales et internationales, suivie d’une conférence du philosophe Ali Benmakhlouf.

D’autres activités sont prévues dans les mois qui suivent», indiquent les organisateurs. Pour noter, le vernissage de l’exposition, le lancement du livre et les débats du 9 octobre sont inscrits au programme des activités mondiales organisées par la coalition Ensemble contre la peine de mort et bénéficient du soutien de la Fondation Ajial qui porte ces manifestations de Wallonie-Bruxelles international et de la délégation Wallonie-Bruxelles au Maroc, de l’Institut français de Marrakech de la Maison Densie Masson et du Musée d’art et de la culture de Marrakech.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *