Exposition : La FNM célèbre le photographe mondial Henri Cartier-Bresson

Exposition : La FNM célèbre le photographe mondial Henri Cartier-Bresson

Présentée pour la première fois sur le continent africain

La Fondation nationale des musées (FNM) continue de mettre en lumière les grands noms internationaux de la photographie. Après avoir rendu hommage à Malick Sidibé, Rancinan et Caroline Gaudriaul, cette fois-ci elle consacre une exposition inédite au célèbre photographe français Henri Cartier-Bresson. «C’est une exposition exceptionnelle. Elle a été retardée à plusieurs reprises. Je suis enfin heureux de présenter au public ce pionnier du photojournalisme moderne qui réussit à capturer les plus grands moments de l’histoire, faisant de lui un témoin privilégié des grands événements du XXème siècle et ses bouleversements géopolitiques, ce qui lui a valu, par ailleurs, le surnom d’«oeil du siècle»», exprime à ce sujet Mehdi Qotbi, lors de la présentation en avant-première de cette exposition-hommage, prévue du 24 novembre au 21 février 2022 au Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain.

133 de ses chefs-d’oeuvre à l’honneur

Organisée en collaboration avec la Fondation Henri Cartier- Bresson, cette exposition est montrée pour la première fois sur le continent africain. En effet, elle met à l’honneur 133 photos d’Henri Bresson prises entre 1926 et 1978. «Cet ensemble de photographies concentre le meilleur de l’oeuvre du photographe, qui à cette époque avait décidé de reprendre le dessin et la peinture, ses premières amours», explique Agnès Sire, commissaire de l’exposition et directrice de la fondation Henri Cartier-Bresson.

Figure incontournable du 20ème siècle

Voir les chefs-d’oeuvre de ce photographe, c’est contempler une vision intime et des moments iconiques, en naviguant entre la réalité des instants pris à la sauvette et l’esthétique surréaliste aux lignes géométriques infinies du photographe. Après avoir fréquenté les surréalistes, Henri Cartier Bresson crée l’agence Magnum Photos (avec Robert Capa et David Seymour) et devient un des pionniers du photographe. Grand amateur de peinture, de littérature et d’art en général. Il devient une figure intellectuelle incontournable du 20ème siècle. Il a posé son regard et son Leica (le prolongement de son oeil) sur les événements majeurs du siècle. De l’Afrique des années 1920 à la libération de Paris, en passant par la victoire des communistes chinois, le fameux portrait de Gandhi quelques heures avant son assassinat ou encore la Russie après la mort de Staline, le photographe fut, sur plusieurs décennies, un témoin privilégié de l’histoire. Il rend compte, en image, des bouleversements et beautés du monde qu’il sillonne à la manière d’un journal intime. Organisée pour la première fois sur le continent africain, cette exposition dédiée à l’un des grands photographes du monde, la Fondation nationale des musées et le Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain confirment, une fois de plus, leur volonté de s’ouvrir à d’autres expressions artistiques en permettant au public de découvrir des chefs-d’oeuvre de l’art du 20ème siècle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *