970x250

Fadila Benmoussa se joint aux honorés du 11ème Festival maghrébin du film d’Oujda

Fadila Benmoussa se joint aux honorés du 11ème Festival maghrébin du film d’Oujda

La conférence inaugurale sera présentée par le professeur et penseur marocain Noureddine Afaya. De même, une rencontre avec le critique et journaliste Bilal Marmid est prévue au programme.

Le 11ème Festival maghrébin du film d’Oujda, qui se tiendra sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI du 7 au 12 octobre, étoffe sa programmation. Tel que le révèle l’association Ciné Maghreb, initiatrice de cette manifestation grandiose, «la star marocaine Fadila Benmoussa y recevra un hommage». Elle sera honorée aux côtés d’autres déjà annoncés. C’est le cas de l’artiste syrienne Joumana Mourad, de l’acteur marocain «Hamid Zoughi», du poète marocain «Sameh Derouich» et d’autres figures du monde du cinéma et des arts.
En outre, une autre annonce est faite par cette structure. Il s’agit, tel que l’avance le festival, de «l’animation d’un atelier par la vedette Mohamed Khouyi». En plus de ce workshop, deux autres seront encadrés respectivement par l’architecte Hakim Boulouiz en photographie professionnelle et le réalisateur Rachid Kacemi en film documentaire. Ces ateliers s’ajoutent aux deux colloques qui seront organisés. Le premier sera dédié au slogan du festival «L’image et imagination dans le cinéma», avec la participation du critique marocain Khalil Damoun, du critique tunisien Kamel Ben Ounas et du critique marocain Abdel-Ali Maazouz, ainsi que du réalisateur marocain Chaouki Ben Amer.
Le deuxième colloque étant prévu d’être organisé avec la participation du réalisateur Abdellilah Eljaouhary, sous le thème «La réalisation entre la technique et la créativité» en présence de la professeure Sanae Ghouati, de la directrice du festival de Naplouse Fatima Chérif, et du réalisateur algérien Bachir Derrais. Quant à la master class, elle sera présentée par le réalisateur burkinabé Ardiouma Soma. De plus, la conférence inaugurale sera présentée par le professeur et penseur marocain Noureddine Afaya. De même, une rencontre avec le critique et journaliste Bilal Marmid est prévue au programme.
Et ce n’est pas tout. Un film d’animation intitulé «Minion 2» sera dédié aux enfants outre un autre film pédagogique appelé «Le monde est à nous».
Mieux encore, un film sénégalais de son réalisateur Moussa Touré sera projeté aux côtés des 20 longs et courts métrages programmés. L’objectif étant de «s’ouvrir à la dimension africaine en harmonie avec le rôle joué par le Royaume du Maroc dans le rapprochement avec nos amis du Sud du continent».
Pour rappel, la direction du festival a choisi deux comités de jury, le premier pour la compétition longs métrages, présidé par le cinéaste burkinabé Ardiouma Soma avec comme membres du jury le réalisateur algérien Bachir Drais, la réalisatrice tunisienne Fatima Sherif, la réalisatrice marocaine Fatima Boubekdi et le professeur universitaire mauritanien et ancien directeur du Festival international de Nouakchott, Ahmed Mouloud El Helal. Dans la catégorie des courts métrages, le comité sera piloté par le critique de cinéma tunisien Kamel Ben Ounas, avec comme membres du jury la comédienne sénégalaise Seyni Diop (Zina) et la comédienne marocaine Salwa Zahrane et l’ingénieur égypto-canadien, réalisateur du Festival du film arabe de Calgary Mounes Rizkallah.
Ainsi, l’association Ciné Maghreb aura dévoilé l’essentiel de sa programmation. Bon festival.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *