Culture

Fadoua Aoullay : Quand la maman nourrit la passion pour la mode

© D.R

Du stylisme, que du stylisme ! C’est la passion chère à la jeune Fadoua Aoullay qui a pris part au défilé de mode «Artanja» organisé récemment à Casablanca. Evénement auquel elle a participé avec Ghita El Alaoui, sa chère mère. En fait, c’est grâce à celle-ci que Fadoua a nourri sa passion pour la mode. «Quand j’étais très jeune, j’adorais les croquis que ma mère faisait. D’ailleurs, elle était couturière aux Emirats Arabes Unis. A mon tour, je n’hésitais pas à lui souffler des idées de modèles. Chose qui m’a décidée à faire du stylisme par la suite», révèle-t-elle. En effet, une fois son Bac scientifique en poche, Fadoua s’est inscrite dans une école de stylisme. Après avoir décroché son diplôme, elle a intégré l’atelier de sa mère «Chamâa couture» à Fès. Là où Fadoua, âgée de 26 ans, concilie entre modernité et tradition inspirée par Ghita El Alaoui. «Il y a une complémentarité entre ma mère et moi dans l’atelier», indique Fadoua. Cependant, cette jeune styliste n’hésite pas à confier que ce domaine est jalonné de difficultés. Mais cela ne l’empêche pas de caresser le rêve de disposer d’une marque portant son propre nom pour être exportée à l’échelle mondiale. Au niveau national, Fadoua Aoullay a déjà habillé des stars marocaines à l’occasion du Festival international du film de Marrekech, c’est le cas des artistes Bouchra Hraich et Kalila.  Fadoua ne compte pas seulement à son actif sa participation au défilé de mode «Artanja» où elle a présenté avec Ghita El Alaoui des tenues en broderies de «Ntaâ» entre autres. Ces deux créatrices de mode optent aussi pour des matières nobles comme le satin, mêlées à des matières plus fluides et légères à l’instar de la mousseline et fines. Comme elles associent à leurs pièces des broderies composées de pierres semi-précieuses, d’éclat de swarovski ou bien de paillettes. La jeune Fadoua a également pris part, aux côtés de sa mère, aux Fashion days tenus dernièrement à Marrakech.
Une manifestation marquée par la présence d’étrangers. «Une bonne occasion pour promouvoir le caftan à l’échelle internationale», conclut Fadoua.

Articles similaires

Culture

La RAM transporteur officiel du Festival du Marché des Arts du Spectacle Africain d’Abidjan

La compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM) est le transporteur officiel du...

Culture

La star palestinienne Saint Levant dévoile «5am in Paris» tourné à Marrakech

La star palestinienne Saint Levant, de son vrai nom Marwan Abdelhamid, frappe...

Culture

Le festival international du Film de Cap Spartel, du 17 au 20 avril à Tanger

La 10ème édition explore la relation entre le cinéma et le voyage

Culture

Université Hassan 1er de Settat: Le cinéma et l’université en débat

La Faculté des Langues, Arts et Sciences Humaines de l’Université Hassan 1er...