Festival Alegria 2014 : Un vent de joie souffle sur Chefchaouen

Festival Alegria 2014 : Un vent de joie souffle sur Chefchaouen

Au grand bonheur des Chefchaounais, le festival Alegria est de retour avec son lot de surprises. Après quatre ans d’absence, ce huitième festival a lieu, les 16 et 17 mai 2014, avec une programmation musicale alliant traditions et ouverture culturelle. A l’instar des précédentes éditions, Alegria de Chefchaouen 2014 se veut un événement musical et culturel à même de créer une ambiance très festive dans la cité bleue.

Ce huitième festival garde le même objectif de promouvoir la destination, tout «en capitalisant sur la mixité culturelle de Chefchaouen et s’appuyant sur des reconnaissances internationales qui lui ont été décernées, telles que l’affiliation de la ville à la diète méditerranéenne, reconnue, en 2010, un patrimoine immatériel de l’humanité par l’Unesco», selon les organisateurs.

Par ailleurs, le retour du Festival Alegria de Chefchaouen est, d’après les organisateurs, un exploit. Surtout que chacune des précédentes éditions était un grand événement pour les Chefchaounais. De grands chanteurs et musiciens y ont pris part, comme  Cheb Khaled et Nass El Ghiwane, dont les concerts ont attiré un grand public.

En plus du stade municipal, les soirées de ce festival se tiennent à la place d’Outa Hammam, considérée comme l’un des sites historiques et touristiques les plus attractifs. Ayant pu s’imposer comme un des grands Maâlam de Gnaoua et jazzman au gambri, Majid Bekkas est parmi les artistes attendus lors de ce rendez-vous culturel et artistique.

Comme à son habitude, ce célèbre multi-instrumentiste et chanteur marocain se produira, lors de ce festival, en compagnie de deux autres instrumentistes. Le public aura donc l’occasion de découvrir quelques morceaux de son nouvel album «Al Qantara» ainsi que d’autres chansons marquées par son style Gnaoua-Jazz.  Parmi les concerts prévus qui vont faire le plein, figurent ceux de Faudel, Hakim, Oum et Jamal Al Nouman.

Ce huitième festival permet aussi à la ville bleue de vibrer aux rythmes de Samba, et ce lors de la soirée animée par le groupe Sambatuc. Des percussionnistes, des musiciens et danseuses de cet ensemble proposeront au public un voyage au cœur de cet art brésilien. Au grand bonheur des férus de flamenco, l’artiste hispano-marocain Simo Baazzaoui est invité à prendre part à cette édition. Il présentera à l’aide de sa guitare quelques morceaux de la musique gitano-andalouse. Et la fête continue.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *