Festival du cinéma de Tarifa-Tanger : La 18ème édition revient en mode hybride

Festival du cinéma de Tarifa-Tanger  : La 18ème édition revient en mode hybride

Le Festival du Cinéma africain de Tarifa-Tanger (FCAT) marque son retour du 28 mai au 6 juin de manière hybride, présentielle à Tarifa, avec Espacio Escuela (rame pédagogique du FCAT) de Maroc et d’Espagne, en plus de plusieurs événements virtuels.

Selon la directrice du festival, dans la 18ème édition de ce rendez-vous avec les cinémas d’Afrique, «la philosophie est celle de toujours: être à cheval entre deux pays, deux continents, des langues différentes et entre diverses traditions culturelles, de nouveau adaptés avec certitude à la réalité dans laquelle nous nous trouvons». En effet, l’édition 2021 du Festival du cinéma africain Tarifa-Tanger sera marquée par la projection de la cinématographie du Soudan.

Très méconnue mais qui a acquis un nouveau dynamisme ces derniers temps avec une présence dans les festivals internationaux. Selon les initiateurs, la rétrospective unit des courts-métrages des premiers cinéastes du Sudanese Film Group, tels que Ibrahim Shaddad, Eltayeb Mahdi et Suliman Elnour. Ceux-ci sont également les personnages du film gagnant du prix AECID au FCAT 2020, «Talking About Trees» (Suhaib Gasmelbari, 2019), qui sera de nouveau montré au festival. De plus, la rétrospective parcourt aussi l’œuvre de Gadalla Gubara, le réalisateur le plus prolifique de l’histoire du cinéma au Soudan, de ses productions publicitaires aux quelques fictions qu’il a réalisées «Tajouje» et «Les Miserables», terminée à titre posthume, en passant par ses nombreux documentaires. De même, lors de cette édition 2021, les centres culturels espagnols de différentes villes du Royaume accueilleront cette année Espacio Escuela (rame pédagogique) du festival.

«Le pays maghrébin et la communauté autonome espagnole sont des régions avec une histoire commune, avec de profonds liens historiques et culturels que ce festival renoue en étendant un pont de cinéma et de culture dans le détroit de Gibraltar», souligne-t-on. Au programme également un workshop de post-production FCAT LAB est également prévu. Ceci se déroulera en format en ligne dans le cadre du concours international, grâce au soutien de l’Agence espagnole de coopération internationale pour le développement (AECID) et à la coopération de différentes entreprises espagnoles et internationales. «Jusqu’au 15 avril, ces projets peuvent s’inscrire dans une initiative qui vise à accroître la visibilité et les opportunités des films en post-production en les présentant à des agents de ventes, les distributeurs, les plates-formes VOD et les acheteurs en général qui s’adressent physiquement ou virtuellement au FCAT».

Le festival propose de plus un masterclass d’experts internationaux, des rencontres one-to-one et des prix qui seront attribués dans le cadre d’un marché des projets. Pour rappel, le Festival du cinéma africain de Tarifa-Tanger fait partie de Pantalla (Fédération étatique organisatrice de festivals de cinéma et contenus audiovisuels) qui rassemble 179 festivals de 8 coordinations et 14 communautés autonomes totalisant un million de spectateurs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *