Festival Fado Maroc : Le chant traditionnel portugais à l’honneur à Rabat et Casablanca

Festival Fado Maroc : Le chant traditionnel portugais à l’honneur à Rabat et Casablanca

Après une année de pause due à la crise sanitaire, le festival portugais Fado est de retour au Maroc pour une 11ème édition, et prendra place à Rabat le 10 novembre 2021 au Théâtre National Mohammed V et à Casablanca les 12 et 13 novembre au Studio des arts vivants.

Très attendu, cet événement qui contribue pleinement à la diffusion de la culture portugaise dans les quatre coins du monde sera organisé sous le thème «Lisbonne et le Fado». A propos du choix de cette thématique, les initiateurs indiquent que «Lisbonne, épicentre et source inépuisable pour les artistes, rassemble des figures de renommée internationale, et le Fado, patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Unesco, devenu désormais une chanson universelle». Et d’ajouter que «Fado et Lisbonne sont intrinsèquement liés, depuis la naissance du genre et à ce jour, Lisbonne continue d’inspirer sans cesse des thèmes que le Fado continue de célébrer à son tour».

De ce fait, le festival propose deux grandes voix, en l’occurrence Sara Correia et Fabia Rebordão. La première chanteuse présentera son dernier opus «do Coração», un album produit par Diogo Clemente et qui lui a valu une nomination aux Grammys latins du meilleur album de musique roots en portugais. «Sara chante l’amour, la tristesse, le désir, la joie et la ville de Lisbonne. Toutes ces histoires sont chantées et racontées avec sincérité et avec une âme «fadiste» qui caractérise le chant de Sara». Quant à Fábia Rebordão, elle est unanimement considérée comme une des voix de référence du nouveau Fado. Cousine de la grande Amália Rodrigues, la musique et le fado font partie de sa vie.

De plus, ses influences sont variées et transitent de la soul, à la bossa nova, en passant par le blues et le jazz. Elle se présente au public avec une image et une énergie renouvelée avec son 3ème album «Eu Sou», que Fábia présentera, pour la première fois, à Casablanca. En plus des concerts, et dans le but de mettre en avant les multiples facettes du Fado et de la culture portugaise, le festival organisera également deux activités gratuites. Une projection du film documentaire «Lisbon Story», du réalisateur germano-portugais Wim Wenders, ainsi qu’une conférence sous le thème «Lisbonne, le berceau du Fado», qui sera animée par l’auteur, poète et parolier Tiago Torres da Silva. Pour rappel, le Festival Fado est une initiative portugaise privée.

C’est un événement itinérant qui a lieu chaque année, depuis 11 ans, dans 16 villes, en Europe, en Amérique latine, en Afrique et en Asie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *