Culture

Festival Mawazine Rythmes du Monde 2024: Revivez les moments forts de l’ouverture

© D.R

Plusieurs temps forts ont marqué l’ouverture de la 19ème édition du Festival Mawazine Rythmes du Monde, prévue jusqu’au 29 juin. Retour sur les concerts du week-end.


Le public du Festival Mawazine Rythmes du Monde a pu vivre des moments d’émotion et de bonheur lors du week-end d’ouverture. Le vendredi 21 juin, il avait rendez-vous avec la chanteuse australienne Kylie Minogue, l’une des artistes les plus attendues du festival. Il faut dire que l’artiste a électrisé la scène OLM Souissi avec une performance époustouflante. La méga-star australienne a transformé cet espace en un grand dancefloor pour le plus grand bonheur du public. Elle a interprété ses chansons récentes mais aussi ses plus grands tubes des années 80, 90 et 2000. Des morceaux intemporels que le public connaît par cœur et qu’il a fredonnés avec la méga-star lors de sa performance comme «Can’t Get You Out of My Head», «InYour Eyes», «Slow», «The Loco-Motion» ou encore «Padam-Padam». Ce dernier est devenu viral récemment sur les réseaux sociaux.

La diva n’a pas manqué d’interagir avec le public dans les intervalles tout en exprimant sa joie d’être présente pour la deuxième fois au Maroc. «Vous avez la chance d’avoir Mawazine qui réunit autant d’artistes incroyables», a-t-elle lancé au public. Ses tenues, sa présence scénique et ses chorégraphies ont enchanté ses fans. Certains d’entre eux ont même eu la chance de recevoir des roses de la popstar. Présente sur la scène musicale mondiale depuis plus de quarante ans, Kylie Minogue s’est fait connaître dès son adolescence grâce à son rôle au sein de la série télévisée australienne «Les voisins» dans les années 80. Elle s’est ensuite lancée dans la musique pop créant sensation, notamment grâce à des chansons comme «The Loco-Motion». Ses plus de 100 millions de disques vendus à travers le monde ont fait d’elle l’artiste féminine australienne la plus populaire de l’histoire de la musique. Au cours de sa carrière, elle a été récompensée par de nombreux prix, notamment les Brit Awards, les Grammy Awards, et le World Music Awards.

Concert mémorable de Carole Samaha au Théâtre Mohammed V
Les festivaliers avaient également rendez-vous au Théâtre Mohammed V de Rabat avec la chanteuse libanaise Carole Samaha. Cette artiste a offert un concert mémorable. D’ailleurs, tout au long du spectacle, elle a créé une interaction extraordinaire avec son public, qui lui a réservé les plus beaux des accueils en acclamant son nom. Lors de ce concert fabuleux, Carole Samaha s’est dite ravie, dans un mot adressé au public, de retrouver ce festival après quatre ans d’arrêt, soulignant que la participation au Festival Mawazine Rythmes du Monde est un grand honneur pour tout artiste qui apprécie, à sa juste valeur, la participation à cet événement artistique d’envergure internationale. L’artiste libanaise a offert au public un moment de romantisme grâce à ses chansons distinguées qui continuent de récolter des millions de vues sur la plateforme YouTube, réalisant une popularité croissante chaque année. Carole Samaha a également tenu à partager avec ses fans ses dernières œuvres musicales, comme la chanson «Idhak ya Kalbi», sortie il y a seulement 10 jours et qui a déjà dépassé le million de vues. Le public a su apprécier plusieurs chansons de son répertoire dont «Choukran», «Khalik Bhalak» ou encore «Ya Rab», qui est un duo réalisé, il y a 11 ans, avec l’artiste libanais Marwan Khoury, qui a connu un succès dans le monde arabe.

Prestation électrique de Didi B et La Fève sur la scène de Bouregreg
Autre artiste attendu, l’Ivoirien Didi B. Ce chanteur n’a pas manqué de captiver le public du Bouregreg par sa forte présence sur scène, ses pas de danse millimétrés et ses prestations électriques. «Tu es dans pain», «Approchez regardez» ou encore «Tala» sont autant de titres aussi enthousiasmants qu’originaux qui ont fait vivre au public une véritable expérience sensorielle et émotionnelle. L’artiste ivoirien a saisi l’occasion de sa participation à Mawazine pour chanter en exclusivité un extrait de son nouvel album qui sera bientôt dévoilé, se réjouissant de pouvoir se produire au Maroc, le «beau pays», et plus particulièrement dans la capitale Rabat. Durant la même soirée, le rappeur français La Fève a transporté le public dans une euphorie collective. C’est dans une atmosphère d’exaltation que le rappeur français a fait son entrée sur scène sous les applaudissements de ses fans venus de tous les horizons. Grâce à une énergie contagieuse, La Fève a su créer une connexion immédiate avec son public en lui offrant un voyage rythmique palpitant. Dès les premières notes, une vague d’enthousiasme a traversé le public qui se laissait emporter par les beats entraînants et par le rythme envoûtant de la musique. En interprétant ses plus célèbres tubes, la pépite du rap français a su captiver son audience, créant une connexion instantanée avec ses fans.

Macha Gharibian a captivé le public de Chellah
Fidèle à son propre style, un mélange unique de jazz, musiques du monde et influences classiques, la chanteuse et pianiste française d’origine arménienne, Macha Gharibian a gratifié les mélomanes du jazz d’un concert envoûtant, samedi 22 juin sur la scène de Chellah. Devant un public conquis par le charme et la chaleur de sa voix sublime, la beauté de ses chansons et la profondeur des mélodies interprétées, Macha a emmené l’assistance dans un voyage plein d’émotions et d’expressions musicales qui transcendent toutes les frontières. Vêtue d’une robe bleue verdâtre qui laisse dégager son style si original et singulier, Macha Gharibian, dont la voix s’empare des sens, a su apporter un brin de fraîcheur sur scène, tout en dégageant une énergie débordante et contagieuse. Prouvant que l’improvisation n’a pas de secret pour elle, Macha Gharibian a fait montre d’une grande maturité artistique, jonglant entre les rythmes et les registres musicaux avec une maîtrise époustouflante.

Articles similaires

Culture

Elle a remporté le concours Miss AI aux World AI Creator Awards: KENZA LAYLI, PREMIÈRE INFLUENCEUSE IA MAROCAINE

Kenza Layli a marqué l’histoire en remportant le prestigieux titre de Miss...

Culture

«NOSTALGIA, LES ÉMOTIONS D’ANTAN» DE RETOUR AU CHELLAH

Le coup d’envoi de la deuxième édition du programme culturel «Nostalgia, les...

Culture

Maysae Maghrebi présidente du jury / MARRAKECH SHORT FILM FESTIVAL : LE QATAR INVITÉ D’HONNEUR DE LA 4ÈME ÉDITION

Manifestation cinématographique La 4ème édition de Marrakech Short Film Festival aura lieu...

Culture

12ème Festival Alegria de Chefchaouen : Plusieurs artistes au programme

«Le Rabab d’Or» sera attribué à la chanteuse libanaise Oumaima El Khalil