Fête du cinéma de Marrakech : «L’Automne des pommiers» de Mouftakir ouvre le bal

Fête du cinéma de Marrakech : «L’Automne des pommiers» de Mouftakir ouvre le bal

L’évènement rendra hommage à la comédienne Raouia

Alors que le Festival international du film de Marrakech (FIFM) a suspendu sa 19ème édition, la Fête du cinéma de Marrakech à sa 3ème édition est une occasion de découvrir les dernières créations cinématographiques nationales. Projections, débats, table ronde, hommage, master class… Enfants et adultes, professionnels et cinéphiles, tous les publics sont invités à partager des moments forts, du 5 au 7 novembre 2021. Ainsi, cette édition s’ouvre avec «L’Automne des pommiers», de Mohamed Mouftakir. Ce nouveau film sera projeté en avant-première au cinéma Le Colisée. «Il raconte l’histoire de Slimane, un jeune garçon qui n’a jamais connu sa mère, disparue mystérieusement alors qu’il n’avait qu’un an. Son père le renie, croyant qu’il est le fruit d’une relation incestueuse. Slimane décide d’enquêter et de savoir ce qui s’était réellement passé avant sa naissance», lit-on dans la présentation du film. Outre cette oeuvre, le public est invité à découvrir en avantpremière un panorama de films marocains inédits.

  • AFFICHE_FDCM_2021_A32
  • Ismaël Ferroukhi
  • L'Automne des pommiers
  • Mica
  • Mohamed Mouftakir

En l’occurrence, «Les Femmes du pavillon J» de Mohamed Nadif, «Mica» d’Ismaël Ferroukhi, et «Zanka Contact» d’Ismaël El Iraki. «En présence des cinéastes et comédiens, les spectateurs pourront ainsi discuter et faire le point sur les enjeux et tendances à l’oeuvre dans cette cinématographie toujours très riche en belles surprise», indiquent les organisateurs. Seront ainsi projetés lors de cette édition des films concernant le cinéma documentaire marocain contemporain. Parmi les films programmés, on trouve «Dans tes yeux, je vois mon pays» de Kamal Hachkar, «Dima Punk» de Dominique Caubet, «L’École de l’espoir de Mohamed El Aboudi» et «Nayda» de Hicham Lasri. A cette occasion, une table ronde sera organisée à laquelle sont invités plusieurs professionnels du cinéma documentaire marocain pour en discuter publiquement. Par ailleurs, la Fête du cinéma rendra hommage à la comédienne Fatima Hernadi connue sous le nom de Raouia.

A cette occasion, une rétrospective de certains de ses films phares est projetée à l’instar de «Les Yeux secs» de Narjiss Nejjar, «Rock the Casbah» de Laïla Marrakchi et «Lhajjates» de Mohamed Achaour. Le public pourra également découvrir une projection des cuvées 2019-2021 de courts métrages documentaires réalisés par des lauréats de l’ESAV Marrakech. De même, il pourra distinguer un programme de courts métrages réalisés par des étudiants en cinéma marocains en Pologne dans les années 1960 et 70 (en présence de plusieurs d’entre eux : Abdelkrim Derkaoui, Mostafa Derkaoui et Abdelkader Lagtaâ).

Enfin, la Fête du cinéma de Marrakech se clôturera avec la projection du court métrage «Tikitat-ASoulima » d’Ayoub Layoussifi. Il s’agit d’un film qui retrace le souci des salles et du cinéma au Maroc sur fond d’histoire d’une mère célibataire qui peine à subvenir aux besoins de son enfant. Pour noter, la Fête du cinéma de Marrakech est co-organisée par l’Ecole supérieure des arts visuels (ESAV), la Fondation Dar Bellarj, le cinéma Le Colisée, l’IF de Marrakech et l’Hôtel Es-Saadi.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *