Culture

Futur Musée national de l’archéologie et des sciences de la Terre de Rabat: Les préparatifs vont bon train

© D.R

Le Musée national de l’archéologie et des sciences de la Terre à Rabat cherche un prestataire pour le contrôle technique des études et des travaux de sa réalisation. Ce projet ambitieux sera un des musées modernes d’ampleur internationale au Maroc.

La SDL Rabat Région Aménagements lance un appel d’offres pour le contrôle technique des études et des travaux de réalisation du projet du Musée national d’archéologie et des sciences de la Terre à Rabat (MNAST). Le montant total estimé pour ces prestations s’élève à 1.500.000.00 DH TTC. Bâti sur 2,7 hectares sur l’ancien siège de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique, le futur musée comprendra, selon le document, un bâtiment principal de deux étages avec un sous-sol destiné au parking. L’ensemble du projet, y compris les aménagements extérieurs et les voies de desserte, représente une surface construite d’environ 22.000 mètres carrés. Le musée accueillera diverses installations, telles que les zones d’accueil pour les visiteurs individuels et les groupes, une boutique, un espace de restauration, des zones pour les expositions permanentes et temporaires, un auditorium, ainsi que des ateliers d’animation. Il comprendra, de plus, des activités logistiques dont la logistique administrative et scientifique.


Pour noter, le futur Musée national de l’archéologie et des sciences de la Terre à Rabat a été annoncé en 2014 dans le cadre du programme de développement de la ville de Rabat 2014-2018. C’est un projet ambitieux d’ampleur internationale au Maroc. Il aura pour mission essentielle de faire découvrir au public le passé prestigieux du pays à travers la richesse de son patrimoine archéologique et des sciences de la Terre, sous ses formes tangibles et intangibles. Il sera chapeauté par la Fondation nationale des musées. Son intervention est extrêmement large. Il couvre d’une part toute l’histoire de la Terre et du Maroc du point de vue des sciences de la Terre et d’autre part, son patrimoine archéologique et les civilisations qui se sont succédé sur son sol jusqu’à ce jour.

Un véritable promoteur de la recherche scientifique
Le Musée disposera des collections conservées dans les universités, les sites de fouilles et les musées relevant du ministère de la culture. Des milliers de pièces maîtresses seront sélectionnées par des spécialistes nationaux. «Le Musée se voudra d’être un véritable promoteur de la recherche scientifique dans les domaines d’archéologie et des sciences de la Terre permettant ainsi un enrichissement permanent des collections». Cet établissement national d’envergure joue également un rôle de premier ordre dans la constitution et le développement d’un réseau de musées à travers le pays et dans la réalisation des actions de préservation et de mise en valeur du patrimoine. En marge de ses principales activités, le musée assurera la formation pratique des cadres pour d’autres institutions impliquées dans le domaine (expertise, restauration et traitement des collections).

Le futur musée représente un emblème fort de l’enracinement du Maroc dans la modernité, incluant le long cheminement de la continuité historique. Il offrira en effet des parcours de visite valorisant les deux grands thèmes des collections présentées, les «Sciences de la Terre» d’une part et l’«Archéologie» d’autre part. Une première section présentera de manière spectaculaire «Terre et Maroc». Elle présentera les temps géologiques, la dérive des continents, les glaciations, jusqu’à la période contemporaine. Une carte en relief du Maroc constituera le premier élément de référence du musée. Les dispositifs permettront d’évoquer la Préhistoire, l’Antiquité, la période islamique. Les seconde et troisième sections seront consacrées aux «Sciences de la Terre», à savoir «La Terre», «Les Minéraux- Roches-Météorites», «Le Précambrien», «Le Paléozoïque», «Le Mésozoïque» et «Le Cénozoïque (Tertiaire)» et «la Transition quaternaire». En ce qui concerne la quatrième section, elle présente l’archéologie, à savoir «La Préhistoire», «La période préislamique – L’Antiquité» et «La période islamique».

Articles similaires

Culture

Caravane artistique pour promouvoir la région du Nord

Le magazine «Club de presse» organise du 28 au 30 juin une...

Culture

Inez dévoile «Malou Hada»

Après le succès retentissant de son dernier hit «Machi 3adi», l’artiste maroco-hollandaise...

Culture

Anfa Latina: «Los Van Van» conquièrent le public casablancais à coup de salsa, songo et timba

De la salsa jusqu’au rock, en passant par la timba et le...

Culture

Festival Mawazine Rythmes du Monde 2024: Revivez les moments forts de l’ouverture

Plusieurs temps forts ont marqué l’ouverture de la 19ème édition du Festival...