Grande lumière sur les chantres slaouis du Malhoun

Grande lumière sur les chantres slaouis du Malhoun

Une première ! Le nouveau livre «Chantres slaouis du Malhoun, des perles conservées de la mémoire du patrimoine marocain» a la particularité de s’intéresser aux créations des poètes slaouis du Malhoun.

Dans cette oeuvre, publiée par les éditions Sijilmassa, le chercheur Noureddine Chammas documente comme il le précise «les parcours intellectuels, culturels et créatifs de ces chantres». En détail, cette publication, préfacée par Abdelmajid Fennich, met en lumière, selon l’auteur, «des aspects importants de la vie de ces créateurs et les répertorie selon leur biographie conçue par d’autres auteurs». «Le tout selon une méthodologie complémentaire alliant la documentation, l’investigation, la chronologie, le contexte historique et l’enquête de terrain dans la mémoire des apprenants et intéressés toujours en vie», avance l’écrivain. En 501 pages, l’oeuvre répertorie la créativité slaouie en Malhoun sur trois siècles. Après une introduction générale, fixant l’objectif de cette étude, sa méthodologie et ses références, l’auteur divise son ouvrage en deux chapitres. Le premier étant intitulé «Les chantres slaouis lors de l’essor du Malhoun» Appelée «Sabat Lechiakh», cette évolution a notamment marqué l’ère allant du Sultan Moulay Abdellah au Sultan Sidi Mohamed Ben Abderrahman Ben Hicham. Quant au deuxième chapitre, intitulé «Les chantres slaouis novateurs du Malhoun», il relate cet art dans l’ère de Moulay Hassan Ier jusqu’au règne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Chaque chapitre comprend des répertoires d’un chantre slaoui. Ainsi, le premier chapitre compile treize répertoires au moment où le deuxième en rassemble vingt-neuf. De plus, tout répertoire comprend une biographie détaillée du chantre et sa bibliographie outre ses poèmes enregistrés à la radio avec des numéros d’enregistrement et des modèles de leurs manuscrits. De quoi faire l’intérêt de l’ouvrage considéré, selon l’auteur, une référence pour les chercheurs en histoire du patrimoine du Malhoun en général et slaoui en particulier. Pour lui, le livre est également une valeur ajoutée en termes de recherche des trésors de notre culture marocaine authentique dans son rapport avec son environnement socio-politique. «Le tout sous le patronage des Rois alaouites qui a atteint son apogée lors des règnes de Feu Hassan II et de SM le Roi Mohammed VI», ajoute le chercheur qui s’appuie sur des attestations et témoignages.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *