Hicham El Merouani lance bientôt un single en rythmes afro et hassani

Hicham El Merouani lance bientôt un single en rythmes afro et hassani

Nouveau single dédié à l’Afrique

Il enchaîne toujours les singles. Cette fois-ci, Hicham El Merouani s’apprête à lancer un nouveau morceau dédié à l’Afrique. «C’est un tube en rythmes afro et hassani», révèle le chanteur à ALM. A propos de sa dédicace au continent, il précise que son choix se veut de se féliciter des réalisations constantes du Maroc en Afrique. «C’est pour montrer que le Royaume a de bonnes relations avec tous les pays voisins du continent», détaille l’artiste qui rappelle également «le retour à l’Union africaine». En fait, ce n’est pas la première fois que l’interprète chante des sujets intéressants. Outre ce titre, il a dédié un autre, intitulé «Hayou Lmoumarridin» (Saluez les infirmiers), à l’armée blanche pendant la Covid-19. «C’est un tube qui est toujours d’actualité en ce temps de pandémie. Cela m’a vraiment fait de la peine qu’il n’ait pas gagné en renommée», se lamente Hicham qui est issu d’une famille d’artistes. Bien qu’il se soit récemment converti en employé, ce chanteur tient toujours à son art en se montrant cependant sélectif. «Désormais, je préfère me produire dans des festivals. Cependant, j’ai rompu avec mes performances lors des cérémonies privées», confie l’artiste, installé à Laâyoune, en rappelant avoir pris cette décision en temps de coronavirus marqué par l’annulation de manifestations et rassemblements.

Lors de cette pandémie, il indique avoir «souffert en tant que musicien et artiste». D’où sa conversion en employé à Agadir dans une société où un responsable s’est vu même dédier un single en signe de gratitude par l’interprète installé à la base à Laâyoune et qui n’est autre que le frère de la star Batoul El Merouani. «Je travaille en étroite collaboration avec elle», rappelle le chanteur en rappelant également que son père a conçu le single «Sahraoui Taht El Khaima» (Un Sahraoui sous la tente) interprété par la chanteuse. Outre ces oeuvres, Hicham a lancé «Koumma Boy Boy», une expression courante en Mauritanie. Il a également chanté «Matemrag bali» (Je ne t’oublie pas) pour s’exprimer sur la nature et la vie sahraouies. Pendant le confinement, il a sorti le single «Gâad feddar» (Reste à la maison) dont les rythmes et paroles sont purement en hassani. Il a même partagé des lives à l’adresse de la population de Laâyoune pour l’inciter à rester à la maison en respect de cet isolement comme le rappelle cet artiste qui a lancé, avant ces singles, le tube «Nebghik» (Je t’aime). Après avoir abordé plusieurs sujets, cet interprète est visiblement capable d’aborder d’autres dans ses prochaines oeuvres.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *