Culture

Hind Saadidi dans «Lmektoube 2»

© D.R

L’aventure ne s’arrête pas pour le feuilleton à polémique «Lmektoub» (Le destin). En ce Ramadan qui approche, une deuxième saison est prévue sur les petits écrans. La nouveauté en étant entre autres des personnages qui s’y ajoutent. Hind Saadidi en fait partie avec un plus.

Elle en fait l’annonce elle-même. Elle en révèle même les dessous. L’actrice marocaine de renom Hind Saadidi rejoint le casting du feuilleton «Lmektoube» pour sa deuxième saison prévue en Ramadan prochain sur la chaîne 2M. Une nouvelle qu’elle partage avec joie sur sa page officielle Instagram. «Je suis très contente de faire partie du feuilleton à succès «Lmektoube»», poste-t-elle. Et ce n’est pas tout !

Un nouveau personnage et look
«C’est, pour moi, un nouveau personnage et une nouvelle histoire qui n’a jamais été abordée dans le «drama» marocain. J’espère être à la hauteur», avance l’artiste sur ce réseau social. Le tout en partageant, en look de femme voilée, une séquence des coulisses du tournage tout en s’affichant avec d’autres comédiens dans cette œuvre. Dans la partie des commentaires, d’autres artistes, qui font tout comme elle partie du casting, ne manquent pas d’exprimer leur joie de «partager cette aventure».
Outre le personnage de Hind Saadidi, d’autres s’ajoutent à cette œuvre télévisée réalisée par Alaa Akaaboune et produite par Connexion Media. Déjà, lors du tournage de la première saison, l’équipe avait le sentiment que le public aurait envie d’une deuxième. Ainsi, de nouveaux faits sont créés dans la prochaine partie de cette production dont le scénario aborde le vécu de la société marocaine au-delà de toute polémique créée par son intrigue.

D’autres apparitions en Ramadan?
En plus de «Lmektoube 2», cette comédienne est eventulemment prévoit de s’afficher dans d’autres œuvres pendant ce mois sacré. La programmation ramadanesque des chaîne nous le dira. L’actrice, qui s’est récemment affichée dans le feuilleton «Bghit Hyatek» (Je veux mener ta vie), a déjà eu des apparitions en œuvres ramadanesques notamment «Bnat Lalla Mennana» interprétée en premier sur les planches. Elle s’affiche également dans la sitcom «Tissaâ Felkhater» (Cœur ouvert) réalisée par Hicham El Jebbari pour la chaîne Al Aoula sur une production de la société Spectop. En Ramadan 2018, elle participe à «Yak Ajerhi» (Oh ma blessure) entre autres. Des expériences qu’elle explore constamment avec de nouveaux personnages. Entre-temps, elle s’affiche dans des festivals comme celui du film maghrébin d’Oujda ou encore celui du film arabe à Casablanca, ainsi qu’au festival de Sidi Kacem où elle reçoit un hommage et s’associe à des causes humaines. Mieux encore, elle ne manque pas de devoir, sur sa page, une fière chandelle à la star de l’humour marocain, Hassan El Fad. «Avec lui, j’ai fait mes débuts artistiques», rappelle-t-elle en partageant sur son mur des photos avec d’autres célébrités avec qui elle fait ses premières apparitions en «drama» et le temps de certains tournages comme celui de «Danya dowara» (La roue tourne). Sa première apparition étant en 2000 dans le feuilleton «Dwayer Zmane» (Les remous du temps). Dès lors, elle enchaîne les rôles. En 2002, elle s’affiche dans «Jnane El Karma» (Jardins de raisins). En 2004, elle prend part à «Mawîid maâ El Majhoul» (Rendez-vous avec l’inconnu) puis «Al Bouâad El Akhar» (L’autre dimension) en 2006. En Ramadan 2016 et 2017, elle se produit également dans les feuilletons «Ser El Mourjane» (Le secret du corail), «Bya w la bik» (Je ne te lâche pas) en 2022. En téléfilms, elle se fait notamment connaître dans l’œuvre «Al Mouâallima» (L’enseignante). C’est l’un des succès diffusés sur le petit écran.

[box style= »default » box_color= »#c00c0e » title_color= »#ffffff » radius= »5″] D’autres rôles de l’actrice dans différentes productions
Personnages En 1998, Hind Saadidi participe au téléfilm «Taâm El Amal» (Le goût de l’espoir). Dès lors, elle enchaîne les rôles en films télévisés comme «Houlm Laylat Chitae» (Rêve d’une nuit d’hiver) en 2001. Dans l’année d’après, elle prend part dans «Taskoutou El Khailou tibaâan» (Les chevaux tombent l’un après les autres) et dans «Al Faracha Essaoudae» (Le papillon noir). En 2003, elle fait partie du casting de «Ana, Oummi wa Bouthaina» (Moi, ma mère et Bouthaina). Là où elle se produit avec Hassan El Fad. En 2006 et 2007, elle participe dans «El Abriae» (Les innocents). Et ce n’est pas tout ! L’actrice se produit également dans le long-métrage «What ever Lola wants» en 2007. L’année d’après elle prend part au téléfilm «Hjar El Oued» (Les pierres du fleuve) et «Bila Houdoud» (Sans frontières) et «Doumoue Errijal» (Les larmes des hommes) en 2018. Bien avant, elle participe au célébrissime feuilleton «Essayeda El Horra» (La dame libre).[/box]

PROFIL:

1998
Téléfilm. Première production dans le parcours de l’artiste. Intitulé «Le goût de l’espoir», ce téléfilm est marqué par la participation de l’actrice.

2000
Feuilleton. Participation à «Dwayer Zmane» pour sa première apparition sur le petit écran. Dès lors, elle enchaîne les personnages pour décrocher un rôle avec Hassan El Fad.

2012
Bnat Lalla Mennana. Elle partage les premiers rôles avec d’autres actrices le temps de cette série en deux saisons déjà interprétée sur les planches.

Articles similaires

Culture

Elle a remporté le concours Miss AI aux World AI Creator Awards: KENZA LAYLI, PREMIÈRE INFLUENCEUSE IA MAROCAINE

Kenza Layli a marqué l’histoire en remportant le prestigieux titre de Miss...

Culture

«NOSTALGIA, LES ÉMOTIONS D’ANTAN» DE RETOUR AU CHELLAH

Le coup d’envoi de la deuxième édition du programme culturel «Nostalgia, les...

Culture

Maysae Maghrebi présidente du jury / MARRAKECH SHORT FILM FESTIVAL : LE QATAR INVITÉ D’HONNEUR DE LA 4ÈME ÉDITION

Manifestation cinématographique La 4ème édition de Marrakech Short Film Festival aura lieu...

Culture

12ème Festival Alegria de Chefchaouen : Plusieurs artistes au programme

«Le Rabab d’Or» sera attribué à la chanteuse libanaise Oumaima El Khalil