Il fera sa sortie à partir du 17 novembre 2021 : «Les femmes du Pavillon J» de Mohammed Nadif à l’assaut des salles obscures

Il fera sa sortie à partir du 17 novembre 2021 : «Les femmes du Pavillon J» de Mohammed Nadif à l’assaut des salles obscures

Après avoir fait des tournées de projections dans plusieurs festivals du monde, le second long métrage «Les femmes du Pavillon J» de Mohammed Nadif fera sa sortie dans les salles obscures à partir du 17 novembre 2021.

C’est ce qu’a annoncé le réalisateur sur sa page officielle Facebook, en dévoilant l’affiche du film. Projeté en avant-première lors de la 18ème édition du Festival international du film de Marrakech, le film parle de dépression, mais surtout d’une amitié forte. Il s’est focalisé en effet sur trois cas bien précis, faisant partie du Pavillon «J» d’un hôpital psychiatrique de Casablanca. Parmi ces femmes, il y a celle qui a perdu son enfant, la seconde a été trompée par sa famille pour un mariage arrangé et la troisième jeune fille ayant été violée par son père. «Trois patientes et une infirmière d’un pavillon psychiatrique de Casablanca, d’âges et de milieux sociaux différents, confrontent leurs souffrances et développent une amitié forte, échappant à elles-mêmes en de salutaires virées nocturnes qui les ramènent peu à peu à la vie», indique le synopsis du film. L’oeuvre cinématographique est interprétée par une sélection de comédiennes à l’instar d’Assma El Hadrami, Rim Fethi, Jalila Talemsi, Imane Mechrafi et Kenza Fridou.

Elle connaît également la participation de Malika El Omari, Asmaa Benzakour, et Fatima Harakat. Il est à noter que «Les femmes du Pavillon J» a bénéficié du fonds d’aide auprès du Centre cinématographique marocain (CCM). Il a raflé plusieurs prix. Ainsi, il a remporté le prix du meilleur long métrage dans la section Fiction internationale au festival de cinéma Vues d’Afrique, une Mention Spéciale au Festival international du film oriental de Genève et d’autres prix à l’échelle internationale. Rappelons que Mohamed Nadif est un scénariste, réalisateur et producteur marocain. Après avoir étudié à l’Institut supérieur d’art dramatique et d’animation culturelle à Rabat, il prolonge sa formation à l’Université Paris-X où il obtient un DEA en théâtre et art du spectacle.

Il commence sa carrière artistique en tant qu’acteur et metteur en scène de théâtre, et joue dans plusieurs films avant de passer à la réalisation. Il écrit et réalise trois courts métrages : La Jeune Femme et l’ascenseur (2005), La Jeune Femme et l’instit (2007) et La Jeune Femme et l’école (2009), avant de faire ses débuts dans la réalisation de longs métrages avec Andalousie, mon amour (2012). Les Femmes du Pavillon J est son second long métrage.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *