Il sera bientôt projeté dans plus d’une soixantaine de pays : «Night Walk» de Aziz Tazi poursuit son exploit de par le monde

Il sera bientôt projeté dans plus d’une soixantaine de pays : «Night Walk» de Aziz Tazi poursuit son exploit de par le monde

La production «Night Walk» de Aziz Tazi tournée entre les Etats-Unis et le Maroc continue son succès à travers le monde.

Elle va être projetée dans 77 pays du monde et sera traduite en plus de 18 langues. C’est le réalisateur lui-même qui a annoncé la nouvelle sur sa page officielle Facebook. «Je dois remercier deux personnes qui ont vraiment changé ma vie : le SNR Films et EAC Distribution. Ensemble, ils ont réussi à vendre Night Walk à environ 70% du monde», écritil. Et d’ajouter : «je ne peux pas commencer à décrire l’immense fierté que je ressens en voyant mon travail avoir une telle portée. C’est un exploit pour lequel je leur en suis éternellement reconnaissant ». Premier film projeté à Hollywood, «Night Walk» a été tourné plus précisément entre Los Angeles et des villes du Maroc (Casablanca, Marrakech, Rabat et Settat). A l’affiche de ce film, un casting de taille.

On y trouve de grands noms de la scène cinématographique internationale, en l’occurrence les Américains Sean Stone (fils du réalisateur trois fois oscarisé Oliver Stone), Tiny Lister et la légende du rap français La Fouine. A l’affiche également l’acteur nominé aux Oscars Eric Roberts, Sarah Alami, Ricco Ross, Richard Tyson, Louis Mandylor et Patrick Kilpatrick. Ce film relate en effet l’histoire d’amour entre un jeune américain, Frank, et une fille arabe, Sarah, qui va brutalement s’arrêter suite à l’assassinat de la fille dans de sombres circonstances. «Inculpé de meurtre, Frank est extradé aux Etats-Unis pour y purger sa peine. Il fera alors connaissance dans le milieu carcéral avec un groupe de détenus musulmans qui vont l’aider à prouver son innocence».

Il faut dire que le film aborde beaucoup de problématiques actuelles comme l’islamophobie, la corruption, la rencontre des civilisations entre l’Occident et l’Orient. «Je veux transmettre un message d’ouverture et de tolérance. J’invite tout le monde à engager une conversation justement à travers ce film parce qu’on voit souvent même la représentation des Arabes et des musulmans dans la culture du cinéma américain», avait-il déclaré dans un entretien accordé à ALM. Notons que «Night Walk a fait ses débuts au Festival international du film de Moscou en 2019 avec de bonnes critiques, le principal magazine de médias russe Kinoreporter le décrivant comme «une bouffée d’air frais».

Il a raflé le prix du «meilleur scénario» et Rourke celui du «meilleur acteur de second rôle» au Festival du film de Prague en 2019. Aziz Tazi, Tatyana Bulgakova et Mostapha Mellouk ont produit le film. Abdelouahhab Tazi, Maria Zenati, Mehdi Belhaj, Gato Scatena et Josh Chewerda l’ont également coproduit avec Ivana Nguyen et Alex Cooray. Une fois de plus, le film continue sa sortie dans d’autres coins du monde. «Au Maroc ou pour le reste du monde nous y travaillons encore», indique-t-il.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *