Il vient de lancer un nouveau single : Hakim de retour en force

Il vient de lancer un nouveau single : Hakim de retour en force

Après une longue éclipse de la scène, le chanteur d’origine marocaine, Hakim, est de retour.

Il vient de lancer un nouveau single intitulé «Chaâbou koullou yebghih» (Tout son peuple l’aime bien). Une sortie que l’artiste, qui a également évolué en Espagne, fait à l’occasion du 46ème anniversaire de la Marche verte. Et ce n’est pas tout ! Hakim, qui a écrit et composé les paroles de ce morceau, se produit avec le chanteur, Soufiane Wolf. Une manière, pour lui, de « soutenir les jeunes talents». Dans le vidéoclip de ce tube, c’est un Hakim imprégné du style espagnol que les mélomanes découvrent. D’ailleurs, il a toujours habitué son public aux chorégraphies de flamenco lors de ses précédentes performances.

Aussi, le public découvre, dans le clip réalisé par Abdelali Tawfik, les chantiers et projets lancés par le Souverain qui a déjà décoré l’artiste du Wissam du Mérite National. Chose qui a encouragé le chanteur maroco-espagnol, de son vrai nom de famille Abdelhakim Bouromane, à performer en arabe. Une manière de répondre aussi à la volonté de sa mère qui l’encourage à chanter en cette langue. Avant de se lancer en chanson, cet artiste, né à Casablanca, a commencé sa carrière en interprétant des c h a n s o n s religieuses. D ’ a i l l e u r s , l’an dernier, il a lancé une vidéo sur YouTube où il interprète des litanies.

De surcroît, il interprète des oeuvres de la star Farid El Atrache. Mieux encore, cet artiste, né en 1966 et ayant une licence en philosophie et littérature arabe, mélange comme il l’indique, «les sonorités orientales à celles espagnoles notamment le flamenco». Un alliage évident pour un artiste qui a rejoint l’opéra de Malaga après son installation en Espagne. A son actif, il compte une dizaine d’albums. A commencer, depuis 1998, par «Como suena» (Ca en a l’air), « El volcan de tus deseos» (Le volcan de tes désirs), «Entre dos orillas» (Entre deux rives), «Sin fronteras» (Sans frointières), «Alahabibi», «Viento de mar» (Vent de mer), «La septima luna» (La septième lune) et «A Buén Puerto» (A bon port) entre autres.

Bien qu’il se soit installé dans le pays voisin, il a été invité à animer des concerts au Maroc. Il est également sollicité pour performer le temps de manifestations internationales à l’étranger. Pour l’heure, il est prévu qu’il soit de retour en force en lançant d’autres oeuvres puisqu’il a décidé de s’installer provisoirement au Maroc pour entreprendre ses projets artistiques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *