Immersion dans l’univers onirique lumineux de Mounia Amor à Casablanca

Immersion dans l’univers onirique lumineux de Mounia Amor à Casablanca

Son exposition «Ambre et Lumière», prévue à partir du 28 septembre à la So Art Gallery

Considérée à juste titre comme une artiste contemporaine de la nouvelle vague, Mounia Amor Cheikh Lahlou est une plasticienne alchimiste. Sa palette riche de signes, de symboles et de motifs géométriques est l’expression d’une sensibilité à fleur de peau, et d’une philosophie de la vie qui aspire à rendre le monde plus beau, et à partager, en offrande, une vision esthétique et un hymne à la vie. Dans ce sens, cette artiste présente sa nouvelle exposition sous le thème «Ambre et Lumière» à So Art Gallery à Casablanca et ce du 28 septembre au 28 octobre 2021. A travers cette exposition, l’artiste nous fait partager son expérience plastique, en nous transportant vers son univers onirique, lumineux et haut en couleur.

«A travers ses dernières créations, elle livre une vision subliminale du monde. Son univers pictural joue sur la dualité de l’ombre et de la lumière une partition scintillante qui met à l’honneur des scènes de vie à la singularité fascinante», indique la galerie dans une note d’information. Oniriques et poétiques, les toiles de Mounia Lahlou révèlent en effet une approche esthétique mûrement réfléchie et une intensité stylistique originale. Elles se distinguent par des traits géométriques, des visages déstructurés, des courbes anguleuses et des formes cubiques. L’ensemble s’habille tantôt de couleurs chaudes, tantôt de couleurs froides pour révéler des détails d’une belle précision. Des lumières, chaudes et douces, et des courbes mouvantes, insufflent en effet un air pur à chaque création. «En toile de fond, des mélodies et des instruments de musique transcendent l’œuvre, retranscrivant des émotions et des états d’âme.

Le thème de la musique, récurrent dans l’œuvre de Mounia Amor, traduit sa passion pour la musique. Certaines de ses toiles empruntent à la musique les tonalités, les formes et l’interprétation, tandis que d’autres nous projettent dans l’univers merveilleux des salles de concerts», explique-t-on. Et d’ajouter que «les figures féminines sont sublimées par le trait à la fois vigoureux et doux de l’artiste, et la couleur, omniprésente, donne une aura singulière à chaque œuvre». Ceci étant, l’actuelle exposition constitue un jalon important dans le parcours de Mounia Amor qui célèbre non seulement ses 20 ans de carrière, mais aussi et surtout sa pleine maturité artistique. Artiste autodidacte, elle est née à Fès et a grandi à Casablanca. Elle a perfectionné son approche artistique auprès d’un professeur d’art. Encouragée par sa famille, elle organise sa première exposition à Essaouira en 2000. Depuis, de nombreuses villes tant au Maroc qu’à l’étranger ont accueilli ses œuvres.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *