Jack Lang et Mehdi Qotbi multiplient les projets communs pour 2022

Jack Lang et Mehdi Qotbi multiplient les projets communs pour 2022

«Le Maroc accorde à l’art contemporain une place comme aucun autre pays». C’est pour cela que l’IMA a voulu que «la prochaine biennale de la photo arabe se tienne avec un focus sur le Maroc».

L’Institut du monde arabe (L’IMA) et la Fondation nationale des musées du Maroc (FNMM) continuent de renforcer leur partenariat pour la promotion de la culture et des arts. En effet, ces deux institutions chapeautées respectivement par Jack Lang et Mehdi Qotbi ont tenu récemment une réunion pour examiner les projets identifiés par les deux institutions et qui vont être initiés l’année prochaine. Ainsi parmi ces projets figurent, selon les deux institutions, la création, avec le soutien total de l’IMA, d’une bibliothèque d’art au Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain de Rabat, le prêt par l’IMA de la collection des artistes majeurs du monde arabe pour une exposition itinérante à Tanger, où sera ouvert prochainement un musée d’art moderne et contemporain, mais aussi à Rabat et Marrakech, et enfin, une biennale de la photo arabe avec un focus sur le Maroc, qui se tiendra simultanément à l’IMA et au Musée national de la photographie du Maroc.

A propos de ce dernier projet, M. Lang a déclaré que «le Maroc accorde à l’art contemporain une place comme aucun autre pays». C’est pour cela que l’IMA a voulu que «la prochaine biennale de la photo arabe se tienne avec un focus sur le Maroc». Selon lui, «parmi les œuvres qui seront proposées lors de cette biennale, il y aura celles d’artistes marocains». Il faut noter que le Maroc est toujours très présent à l’Institut du monde arabe, comme en témoigne l’exposition-évènement «Le Maroc contemporain», organisée du 15 octobre 2014 au 1er mars 2015 et qui a rencontré un succès inédit pour une manifestation dédiée à l’art contemporain à l’IMA. De même qu’il y a eu toute une série d’évènements sur le Maroc, notamment l’exposition inédite sur les trésors de l’Islam en Afrique subsaharienne en partenariat avec l’Académie du Royaume. Rappelons également que les deux institutions ont renforcé leur coopération en matière de formation des compétences marocaines en muséologie, à travers la formation à l’IMA de stagiaires et l’appui au projet de master en muséologie, lancé à l’initiative de la FNM et en collaboration avec l’Université Mohammed V de Rabat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *