Kawtar Chrigui : «Cet événement constitue une pépinière pour les artistes en herbe»

Kawtar Chrigui : «Cet événement constitue une pépinière pour les artistes en herbe»

Kawtar Chrigui, Artiste-peintre et membre de la Fondation du Forum d’Asilah

Kawtar Chrigui nous parle de la participation des enfants d’Asilah dans des expositions et des ateliers de peinture murales et d’écriture organisés dans la ville blanche.

ALM : Comment la Fondation du forum d’Asilah a-t-elle eu l’idée de faire participer les enfants à cet événement ?

Kawtar Chrigui : Les ateliers pour enfants sont une vieille tradition de plus d’une quarantaine d’années, plus précisément depuis la création du Moussem culturel d’Asilah. C’est une véritable pépinière pour les passionnés en herbe d’art contemporain ou d’écriture, issus d’Asilah ou en vacances d’été dans la ville. Nous étions – pour la plupart – des artistes participant à cet événement encore enfants lorsque nous avons intégré le premier atelier organisé dans le cadre du Moussem culturel annuel. Pour des raisons sanitaires et avec le strict respect des mesures en vigueur face à la pandémie Covid19, les membres de la Fondation, à leur tête le secrétaire général Mohamed Benaissa, ont décidé de créer, en cette période exceptionnelle, un mini moussem consacré aux arts plastiques, où les enfants seraient présents avec leurs travaux dans les peintures murales et des expositions programmées par cet événement.

Comment s’est déroulé le lancement de l’atelier d’art pour enfants ?

Lors de l’ouverture des travaux de cet événement, nous avons été très contents de voir les enfants avec leurs masques de protection pleins de joie, du plaisir et d’enthousiasme pour prendre part aux peintures murales. Ils ont eu tellement besoin de cette ambiance estivale pour reprendre avec la vie normale. Les enfants ont fait preuve de sens de responsabilité, de compréhension et de prise de conscience des mesures à prendre face à la pandémie. Ils ont démontré combien ils sont confiants en eux-mêmes, en leur créativité et en talent. Ils ont ainsi donné libre cours à leur imagination pour partager à travers leurs œuvres leurs sentiments avec le public.

Quels sont les thèmes traités dans le cadre de l’atelier ou l’exposition d’art pour enfant ?

Comme je viens de le dire, les enfants ont été bien sensibilisés et préparés à reprendre la vie comme en temps normal mais en respect des règles sanitaires. Ils ont essayé de traiter des sujets prioritaires et en rapport avec le thème du coronavirus et conformément à l’objectif principal de cet événement. La majorité des enfants s’est inspirée des faits ou des dernières nouvelles relatives à la pandémie et relayées par les médias. Nous sommes impressionnés par les peintures très expressives des enfants, dont celle d’un bateau avec le continent africain décrivant les aides médicales apportées, sous les orientations de SM Mohammed VI, par le Maroc aux pays africains amis. D’aucuns ont voulu à travers leurs peintures rappeler les mesures préventives : la distanciation physique, les mains lavées au savon,… Alors que d’autres ont voulu reprendre leur œuvre réalisée pendant le confinement et la retravailler sur le mur dans le cadre de l’atelier de peinture murale.

Dans quel contexte est organisé le second atelier d’écriture pour enfants ?

Comme pour le Moussem annuel d’Asilah, la Fondation a voulu faire de cet événement une pépinière d’écriture pour les jeunes talents et habitués de l’atelier de littératures organisé dans le cadre du Moussem annuel d’Asilah. Dans ce sens, les enfants bénéficiaires de cette nouvelle initiative littéraire sont invités à interviewer les artistes-peintres participant à l’atelier de peinture murale, à recueillir leurs propos concernant le thème, le choix des couleurs, … pour la réalisation de leurs nouvelles œuvres.

Qu’en est-il de l’atelier de peinture organisé par la Fondation au cours de l’année scolaire ?

Nous avons décidé d’arrêter les activités au sein de l’atelier pour enfants à quelques jours de l’entrée en vigueur du confinement sanitaire. Mais nous avons voulu poursuivre l’encadrement à distance des enfants bénéficiaires de cet atelier dans la réalisation de leurs dessins et peintures, dont certains ont été repris dans de nouvelles fresques murales. Nous envisageons de garder le contact avec eux à travers une plateforme virtuelle pour l’encadrement de leurs prochaines œuvres.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *