Culture

Khadija Jamal nous est enfin revenue

K. Jamal est de retour et par la grande porte s’il vous plaît. La réussite du Sitcom «Lalla Fatéma» nous restitue l’image d’une très grande actrice. Khadija Kannouni, ce nom ne vous dit absolument rien. Ce n’est pas étonnant, puisque celle qui le porte à l’origine s’est fait connaître sous un autre. Il s’agit de K. Jamal, qui a brillé de mille et un feu dans le Sitcom « Lalla Fatéma diffusé en prime time sur 2M. Les téléspectateurs ont dû, à coup sûr, se demander qui était la femme qui campait le rôle de Zoubida, la mère de Aziz Saâdallah. Une présence qui crève l’écran et une prestance à en revendre. Bref un talent immense que les téléspectateurs mais aussi les observateurs ont apprécié le long des épisodes de du Sitcom. K. Jamal n’est pas novice en la matière. Elle a commencé sa carrière dans les années 50 dans le théâtre en compagnie d’illustres noms tels Hammadi Tounsi, Ahmed Riffi, Fatima Regragui, Bachir Skirej et d’autres. Elle a joué en 1957 dans « Le prix de la liberté » avec notamment Ahmed Tayeb Laâlaj et Ahmed, Zaki Houari et Ahmed Alaoui. Elle met les bouchées doubles dans la célèbre pièce de théâtre « L’maâlam Azouz » qu’elle a eu l’honneur de présenter au palais royal devant Feu Mohammed V. La même année, l’actrice convole en justes noces avec l’Algérien Mohamed Farrah, directeur artistique de la troupe Maâmoura. En 1962, elle s’éclipse de la scène artistique marocaine, pour longtemps et pour cause elle a préféré suivre son mari en Algérie. 1988 est une année plutôt sombre pour l’actrice qui divorce de son mari. Longtemps après elle commence à retrouver ses marques et son activité. On la revoit avec plaisir dans le film d’Abdelkader Lagtaâ « Bidaoua » et puis dans « Enfance volée » de Hakim Nouri. Actuellement Khadija Jamal prépare le tournage de la deuxième partie de « Lalla Fatéma ». Un Sitcom qui à l’image de la première saison lui rendra certainement justice.

Articles similaires

Culture

Dans le cadre de la Journée Internationale du livre : L’IC organise la Semana Cervantina 2024

L’Institut Cervantès de Casablanca célèbre la Semana Cervantina 2024 avec différentes activités...

Culture

Ouverte au public du 18 avril au 6 mai 2024: La Fondation BMCI et la galerie 38 lancent «Vogue»

La BMCI, à travers sa Fondation et en partenariat avec la Galerie...

Culture

«Moroccan badass girl» de Hicham Lasri à l’assaut des salles nationales

Il évoque la pauvreté, le chômage et le désespoir de la jeunesse

Culture

«Disciples Escoffier Maroc» : Un rendez-vous gastronomique à Rabat

Organisé autour de la transmission à travers les femmes

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux