La Fondation nationale des musées dresse son bilan et dévoile ses actions à venir

La Fondation nationale des musées dresse son bilan et dévoile ses actions à venir

Ouverture de nouveaux musées, restauration d’autres et organisation de nouvelles expositions nationales et internationales 

Le nombre total des personnes ayant visité les musées en 2019 sans prendre en compte la Biennale est estimé à 1 million 232 mille.

«Poursuivant l’orientation de multiplier les collaborations et les coproductions, les cinq années 2014-2019 ont été marquées par la signature de conventions avec des institutions de renommée internationale, présentation des expositions de grande envergure nationales et internationales», a indiqué avec fierté Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des musées, lors de la présentation du bilan et les perspectives de la FNM pour l’année 2020. Ouverture de nouveaux musées, restauration d’autres, et organisation de nouvelles expositions nationales et internationales, tels sont les grands projets de la fondation pour l’année à venir.

Ouverture de quatre nouveaux musées et restauration d’autres en 2020

L’année 2020 s’annonce exceptionnelle pour le président de la Fondation nationale des musées. Selon lui, les prochains mois connaîtront l’ouverture de quatre nouveaux musées. En premier, l’ouverture du 1er musée dédié à la photographie au Fort Rottembourg de Rabat prévue en janvier, avec une carte blanche commissariée par Yasine Alaoui Ismail, alias «Yoriyas», sous le thème de «Sourtna». De plus, il y aura l’ouverture du musée de Meknès Dar Jamai, dédié à l’histoire de la musique au Maroc, le musée Borj Belkari, consacré à l’histoire de la ville, le musée de Bab Okla de Tétouan et le musée de la place Jamaa El Fna qui retracera le patrimoine immatériel de Marrakech.

Organisation des expositions nationales et internationales

L’année 2020 connaîtra également l’organisation de plusieurs expositions nationales et internationales. Il y a lieu de citer «Maroc 2020 à Madrid». Une exposition qui prendra place dans plusieurs musées de la capitale: au musée archéologique national, au musée de la Reina Sofia, au musée des costumes et la Casa Arabe. Au programme également, «Maroc 2020 Pékin», une autre exposition qui sera présentée au musée national de Pékin. Enfin, la FNM poursuivra sa politique des grands rendez-vous sur les trois axes de sa vocation, comme l’expriment les trois grandes expositions programmées, consacrées à l’artiste marocain Fouad Bellamine, au précurseur de la peinture moderne occidentale Eugène Delacroix et l’art contemporain africain au MMVI.

La fondation en chiffres: 1 million de visiteurs en 2019

Dans son exposé du bilan, le président de la fondation a annoncé que la Biennale de Rabat, organisée depuis septembre sur onze sites à Rabat, a pu drainer jusqu’à aujourd’hui 140 mille visiteurs. A ce sujet, M. Qotbi a indiqué que «65% des visiteurs sont des jeunes ayant visité le musée. Cela prouve la soif de culture chez les jeunes». En termes des recettes des visiteurs, la fondation a enregistré une croissance remarquable. D’ailleurs en 2019, les recettes des visiteurs s’établissent à 8 millions 259 mille de dirhams contre 1 million 876 mille en 2015. En ce qui concerne le nombre total des personnes ayant visité les musées en 2019 sans prendre en compte la Biennale il est estimé à 1 million 232 mille.

Pas moins de vingt expositions organisées au Musée Mohammed VI

Depuis sa création, la FNM a mis en place un plan d’actions dont le principal objectif est de donner à la culture et l’art marocain la grande place qui leur sied, mais aussi faire du Maroc un lieu d’accueil des grandes expositions des grands artistes du monde. Ainsi, la FNM a organisé au sein du Musée Mohammed VI pas moins de vingt expositions telles que «1914-2014, Cent ans de création», «Le Maroc médiéval, un Empire de l’Afrique à l’Espagne», «Main Street, dans le cadre de la 1ère édition du Festival Jidar-Toiles de Rue», «César, une histoire méditerranéenne», «Rétrospective Giacometti» et «Jidar, Toiles de Rue, 2ème édition». «Grâce à ces expositions, le MMVI se place aujourd’hui parmi les institutions muséales de référence. En s’ouvrant à l’international, en présentant des figures incontournables de l’art moderne occidental, le musée a ainsi acquis une notoriété qui dépasse nos frontières géographiques», a souligné M. Qotbi.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *