970x250

La HACA sensibilise les jeunes aux stéréotypes de genre dans les médias

La HACA sensibilise les jeunes aux stéréotypes  de genre dans les médias

Inciter les jeunes à développer leur sens critique vis-à-vis des contenus médiatiques discriminatoires à l’égard des femmes. Tel est l’objectif d’un atelier organisé, samedi 11 juin 2022, par la Haute autorité de la communication audiovisuelle au Salon international de l’édition et du livre (SIEL).


Inscrit dans le cadre de ses engagements au titre de la Déclaration de Marrakech pour la lutte contre les violences faites aux femmes, initiée par Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem, cet atelier fait partie d’une série d’autres rencontres organisées autour de la même thématique dans le cadre des activités du stand tenu par l’instance au SIEL.

En effet, au cours de cette rencontre, les enfants participants ont été invités à écouter et à visionner une sélection d’extraits de programmes radiophoniques et télévisuels et de contenus numériques, dans le but de tester leur capacité à repérer et identifier des stéréotypes basés sur le genre. «L’occasion leur a également été offerte de partager leurs réactions concernant les contenus jugés problématiques et de proposer des idées d’améliorations susceptibles de représenter une narration alternative à la représentation inéquitable des hommes et des femmes», indique le communiqué de la HACA. Et d’ajouter que «les différents ateliers animés par les cadres de la HACA ont également été l’occasion d’informer les enfants participants sur les missions de la Haute Autorité, les valeurs des droits et les principes démocratiques auxquels les médias doivent adhérer, en particulier ceux liés à la lutte contre les discours de haine, la stigmatisation et les stéréotypes fondés sur le genre, la protection du jeune public, le respect de la dignité humaine, la protection des usagers des médias contre la désinformation…».

Notons que l’atelier a connu une forte affluence du jeune public et s’est déroulé en présence de Latifa Akharbach, présidente de la Haute autorité pour la communication audiovisuelle, Benaissa Assloun, directeur général, et Amina Oufroukhi, coordinatrice générale de la Déclaration de Marrakech pour la lutte contre les violences faites aux femmes.
Rappelons que la Déclaration de Marrakech pour la lutte contre les violences faites aux femmes, signée par la HACA et par plusieurs ministères et institutions publiques, constitue un nouveau cadre de mobilisation collective contre le fléau de la violence à l’égard des femmes en adoptant une approche préventive et en établissant une politique d’engagements intégrés et complémentaires.

«Dans le cadre de ses engagements au titre de la Déclaration de Marrakech, la HACA a développé plusieurs actions pour promouvoir la contribution des médias à la construction de représentations collectives respectueuses des principes des droits des femmes et des valeurs démocratiques de parité et d’égalité citoyenne», conclut la même
source.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.