970x250

La maison de la musique andalouse à Tanger en phase d’équipement

La maison de la musique andalouse à Tanger en phase d’équipement

Elle vient après l’achèvement des travaux de construction de ce nouvel espace culturel et artistique

Malgré le contexte pandémique, le projet de Dar Al Ala à Tanger avance à un rythme soutenu afin d’être livré très prochainement. Après l’achèvement des travaux de construction de cet espace culturel et artistique, celui-ci entre dans sa dernière phase d’équipement selon un nouveau plan préétabli. D’une enveloppe budgétaire globale de 10 millions de dirhams, «ce projet pilote se positionne comme l’une des infrastructures culturelles de proximité, qui se focalise sur l’un des arts les plus ancrés dans la nomenclature patrimoniale artistique et identitaire de la région du Nord», explique Kamal Ben Laymoun, directeur régional de la Culture de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. La nouvelle maison de la musique traditionnelle se distingue par son positionnement à proximité de la Grande Médiathèque de Tanger, constituant ainsi avec d’autres équipements culturels et artistiques un important pôle culturel dans la zone Ziaten.

«Ce projet pilote de proximité donnera une forte impulsion à ce pôle culturel qui ne cesse de s’élargir grâce à la mobilisation de tous les acteurs et partenaires, à leur tête le wali de la région Mohamed Mhidia, qui accorde un grand intérêt et un suivi personnel et permanent au culturel et au social en général. L’objectif étant, bien sûr, de réaliser tous les équipements dans les délais opportuns et aux normes convenues», souligne M. Ben Laymoun. Dans les détails et sur le coût global de la maison de la musique andalouse de 10 millions de dirhams, les travaux de construction de ce nouvel espace culturel et artistique ont nécessité quelque 8 millions de dirhams. Il a été débloqué 2 millions de dirhams pour l’acquisition et l’installation des équipements dans les locaux de cet établissement.

Et ce dans le cadre d’une autre convention de partenariat relative à cette dernière phase d’équipement, dont le financement est assuré par le département de la culture. En sa qualité de maître d’ouvrage délégué, la wilaya s’engage à effectuer avec les autres partenaires, en l’occurrence l’Agence pour la promotion et le développement du Nord et le département de la culture, toutes les opérations de suivi et de coordination nécessaires à la réalisation et à la mise en service de cette structure, conformément aux objectifs fixés dans le cadre de ce partenariat. Notons qu’en tant que porteur du projet, l’Association Nassaim Al Andalouss des amateurs de la musique andalouse de Tanger, à sa tête Ahmed Guennoun, a pour mission d’assurer la gestion de Dar Al Ala, qui vient répondre aux attentes des mélomanes et des amateurs de la musique traditionnelle de la ville.

Cet espace culturel et artistique – qui est destiné à accueillir des manifestations culturelles et artistiques – se distingue comme une pépinière pour les jeunes talents de la région. Il est composé au rez-dechaussée, entre autres, d’une bibliothèque et deux salles de solfège et de danse. Ce projet comporte également, au premier étage, un studio d’enregistrement, trois salles de classe ainsi que d’autres services, dont les bureaux du directeur et ses assistants.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *