«La nuit blanche du cinéma» passe en mode digital

«La nuit blanche du cinéma» passe en mode digital

La 9ème édition sera accessible en ligne gratuitement sur la plateforme virtuelle de l’ARMCDH

Face à la crise Covid-19, de nombreux événements culturels ont fait le choix de passer en mode digital. C’est le cas de la manifestation cinématographique annuelle «La nuit blanche du cinéma» qu’organise l’Association des rencontres méditerranéennes du cinéma et des droits de l’Homme (ARMCDH). Cet événement prévu pour sa 9ème édition les 17 et 18 juillet sera organisé exclusivement sur Internet et accessible en ligne gratuitement sur la plateforme virtuelle de l’ARMCDH.

«Pour la première fois au Maroc, non seulement les Rbatis mais tout le Maroc pourront profiter de la programmation de la nuit blanche du cinéma et du droit à l’environnement durant 48 heures en s’inscrivant dès à présent, via le lien: nuitblanche.armcdh.ma», indique à ce sujet l’ARMDH, en expliquant que «l’objectif de la digitalisation de cette nuit blanche est de faire de la transformation digitale de cette édition une force, en recréant un environnement connu des participants, et une opportunité originale garantissant la continuité de l’événement annuel phare de l’ARMCDH». En effet, la 9ème édition de la nuit blanche sera focalisée cette année sur le thème de l’environnement. Dans ce sens, elle connaîtra le lancement de la capsule de sensibilisation sur le droit à l’environnement.

La capsule qui est disponible sur la chaîne YouTube de l’ARMCDH s’inscrit également dans le cadre du projet «Le cinéma plateforme de la sensibilisation aux droits de l’Homme et à la citoyenneté». Le coup d’envoi de l’événement sera marqué par une première soirée qui connaîtra des lives avec un certain nombre d’acteurs associatifs et des réalisateurs. Elle sera suivie le lendemain d’un débat virtuel sur «le rôle de la société civile dans la protection de l’environnement et le monitoring des politiques publiques». En parallèle, le public découvrira une programmation riche en documentaires et fictions de six pays : le Chili, la Suisse, la France, la Belgique, la Tunisie et le Maroc.

Les films dont les dates de production sont entre 2015 et 2020 seront accessibles sur inscription à partir du 17 juillet à 21h00. Parmi les films à découvrir «A Sunny Day» de Faouzi Bensidi, «Amussu» de Nadir Bouhmouch, «La Cordillère des songes» de Patricio Guzman, «Le vent Tourne» de Benttina Oberli, «Couscous les graines de la dignité» de Habib Ayab et autres.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *