Lancée sur les réseaux sociaux : Une pétition pour rouvrir les salles de cinéma et les théâtres

Lancée sur les réseaux sociaux : Une pétition pour rouvrir les salles de cinéma et les théâtres

Les appels du monde de la culture à rouvrir les salles de cinéma et les théâtres se multiplient.

Une pétition, initiée par le critique de cinéma Abdlekrim Ouakrim, vient d’être lancée sur les réseaux sociaux. Elle est signée par de nombreux acteurs culturels dont des critiques de cinéma, distributeurs de films, réalisateurs, acteurs, écrivains ou journalistes culturels. Fermées depuis le début de la crise, les salles de cinéma en subissent les contrecoups. Ainsi leurs exploitants ne savent pas encore jusqu’à ce jour la date et les conditions de leur réouverture. Houssein Boudih, président de la Chambre marocaine des salles de cinéma, avait indiqué à ALM qu’il faut connaître d’abord les conditions d’accueil du public et la date de la réouverture doit être déclarée, 15 ou 20 jours avant, afin de préparer les salles. «Il faut apporter les films et préparer la publicité… c’est tout un travail à faire».

M. Boudih a également fait savoir que la Chambre va établir un guide sanitaire pour bien accueillir le public, tout en signalant que l’impact de la crise sanitaire sur les salles est quasiment catastrophique, en déclarant que «les exploitants ont perdu 40% de leurs recettes». Il faut rappeler que Othmane Firdaous, ministre de la culture, de la jeunesse et du sport, avait annoncé un plan de sauvetage pour le cinéma dont deux mesures seront mises en œuvre pour renforcer la santé des salles de cinéma. Pour ces deux mesures de renforcement de la résilience des salles de cinéma, une enveloppe prévisionnelle de 10 millions de dirhams est mobilisée. La première aide qui a été déjà octroyée aux propriétaires des salles de cinéma consiste à couvrir les pertes des mois de mars-avril-mai et juin en pleine crise de la Covid-19.

En ce qui concerne la deuxième, il s’agit du versement aux exploitants d’une prime exceptionnelle à la réouverture des salles, équivalente à un mois de chiffre d’affaires pour accompagner la reprise d’activité, conditionnée au respect des normes sanitaires et à l’engagement de garder la salle ouverte au moins 18 mois. Le premier versement de 50% aura lieu à la signature de conventions par les parties concernées, le second trois mois après la réouverture. Le ministre avait également annoncé qu’une campagne de communication sera lancée afin de sensibiliser les citoyens à la reprise d’activité des salles de cinéma et à la promotion du cinéma national.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *