970x250

L’art africain et afro désormais dopé par la plateforme Emsany

L’art africain et afro désormais dopé par la plateforme Emsany

«Le modèle qu’Emsany apporte aux artistes africains, à savoir des systèmes de revenus perpétuels, est très enthousiasmant».

Face à la montée du Metaverse, des NFTs (Non Fongible Token) et de l’art numérique, les artistes africains ont de nouveaux accès puissants pour promouvoir leur art. Et c’est ainsi que Emsany.io vient d’être créée. La première Marketplace NFT cross-chain a été conçue pour que les artistes africains déjà établis et les créateurs digitaux émergents puissent être référencés dans un nouvel espace marchand. L’exposition de leurs œuvres bénéficiera à une très large communauté d’acheteurs et de collectionneurs. Concrètement, à travers Emsany les artistes, les artisans et les galeries plongeront dans le Metaverse. Les équipes exclusivement dédiées au domaine culturel seront là pour faciliter cet accès aux nouvelles technologies voire leur mutation vers le web3. Et c’est bien dans ce sens qu’Anas El Arras, CEO d’Emsany, a déclaré que «les artistes africains ont longtemps été sous-estimés dans leur travail, mais l’avènement des marketplaces NFTs a contribué à niveler le terrain de jeu. Avec Emsany, nous nous concentrons uniquement sur l’art africain et, dans cette optique, nous fournissons une plateforme unique et adaptée qui permet aux artistes de présenter leur travail et d’obtenir une plus grande visibilité, plutôt que d’être «perdus» dans une mer de milliers de NFTs de qualité variable sur d’autres sites moins spécialisés».

La plateforme «Emsany» offrira également aux acheteurs la possibilité unique de disposer de la version «physique» de l’œuvre numérique qu’ils souhaitent acquérir. «Contrairement aux plateformes NFT traditionnelles, Emsany offrira aux artistes la possibilité unique de vendre une version physique et numérique de leur œuvre. Il s’agit d’une première dans le secteur pour des marketplaces NFTs de ce calibre. Nous offrons, également, aux galeries d’art et aux musées africains la possibilité de créer des galeries virtuelles sur le site, afin qu’ils puissent exposer et vendre des pièces sélectionnées», poursuit le manager.

Mikael Naciri, conseiller principal de projet et expert en services financiers numériques avec son expérience de plus de 25 ans dans le secteur de la finance numérique en Afrique, a été sollicité dans le projet. «Le modèle qu’Emsany apporte aux artistes africains, à savoir des systèmes de revenus perpétuels, est très enthousiasmant. La création des NFTs permet, par ailleurs, aux créateurs africains de lever les barrières à l’accès au marché international de l’art numérique», atteste-t-il. Bref, le marché des NFT est accessible sur l’adresse https://emsany.io.

«Les artistes ont la possibilité de créer leurs propres profils authentifiés, et grâce aux faibles frais de frappe la vente de leurs œuvres numériques est désormais plus facile que jamais. Les artistes ont également la possibilité de fixer une redevance sur chaque pièce vendue, afin de bénéficier d’un revenu sur les ventes secondaires de leurs œuvres», expliquent les responsables de l’espace marchand digitalisé. Le tour de table de pré-amorçage d’Emsany a démarré, par ailleurs, pour les investisseurs privés et les institutions, avec la possibilité pour le public de participer à une vente de jetons au second trimestre de 2023.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.